Que se passerait-il en France si on passait aux 40 heures ?

Cropped Favicon Economi Matin.jpg
Par Daniel Moinier Publié le 10 mai 2021 à 14h37
Teletravail Renforcement Entreprise 2
248 MILLIARDS €Le déficit public a été de 248 milliards d'euros en 2020.

Avant « la crise du Covid » le PIB était trop bas de 25% pour que la France ait des comptes positifs. Les déficits commencés en 1975 se sont succédé quelques soient les gouvernements et même accentué au fil des années pour dépasser le niveau du PIB début 2020. Le Covid vient de faire complètement dérailler la « machine » puisqu’en un an le déficit vient d’augmenter de 20% à fin 2020 ! Comment alors simplement rattraper ces 20% et plus, retrouver un état avec des comptes positifs comme nos voisins allemands avaient réussi à le faire depuis six ans.

Par comparaison, l’Allemagne avait presque la même dette que la France en 2010, alors qu’elle était descendue à 59,8% fin 2019. Pourquoi ? Elle a pris des mesures drastiques sur l’emploi, remonté ses horaires travaillés sur la durée de vie. Elle a retrouvé des comptes positifs depuis 2014. A fin 2019, la France a donc augmenté sa dette de près de 14% tandis que notre voisin l’a diminuée de 22,6% !

Pour essayer de rattraper l’Allemagne, rembourser tous les prêts et dépenses dus au Covid, quel plan de relance rapide pourrait remettre la France sur le chemin de la croissance ?

Ci-dessous vous trouverez en détail toutes les retombées positives du passage aux 40 heures :

Pour l’économie, les français, les banques, l’Etat (le Gouvernement), les entreprises.

Dans un premier temps, pour ne pas alourdir le budget de l’état, les salariés du public ne seraient pas concernés. Mais dès que la croissance sera au rendez-vous, que les comptes seront devenus positifs, les 40 heures seront appliquées à tous. L’augmentation des salaires des 5,6 millions de fonctionnaires permettront une relance supplémentaire de la consommation donc de la croissance, booster encore plus l’économie et faire baisser le chômage. Avec moins de chômeurs, c’est moins de dépenses, plus de pouvoir d’achat et de rentrées pour l’état. Sachant que deux chômeurs qui retravaillent en font retravailler un autre sous trois mois.

Pour les entreprises, il y aurait la liberté de travailler au-delà des 40 heures en fonction de leurs charges de travail, avec le barème des heures supplémentaires classiques. Il serait aussi possible de débloquer le plafond des 48 heures avec accord de branches ou consultation des instances représentatives.

40 heures = Plan de relance de l'économie (une seule loi)

POUR L'ECONOMIE et les FRANÇAIS

Un Smic gagnerait 210 euros de plus par mois

POUR LES BANQUES :

  • Remonter fortement les mouvements bancaires

  • Rentrées supplémentaires (par la hausse des salaires)

  • Augmenter les capacités bancaires et les possibilités de prêts

  • Suppression du prêt Etat-banques

  • Conforter la solidité des banques (surtout de dépôts) dans cette période de Crise

POUR L'ETAT, LE GOUVERNEMENT, LES COLLECTIVITES… :

  • Augmenter les rentrées sociales (pour payer le RSA qui augmente sans cesse, la Télé Publique, par exemple)

  • Solutionner provisoirement les déficits des Caisses de Sécurité Sociale, de Retraites, d’Assedic…

  • Augmenter les rentrées d'impôts

  • Diminuer le chômage

  • Ne pas lancer d'aides à l'emploi (plutôt les baisser)

  • Avoir des marges de manoeuvres financières

  • Avoir les moyens de ses engagements

  • Diminution du déficit annuel

  • Diminution naturelle du pourcentage entre taux de fonction publique/PIB

  • Horaire qui équilibre plus facilement les comptes de l'état

POUR LES ENTREPRISES :

  • Des commandes assurées dans les 3 mois suivants

  • Diminution du prix de l'heure investissement de 3 à 13% (suivant les horaires effectués par l'entreprise, 3X 8…)

  • Diminuer le prix de l'heure (salarié)

  • Suppression des heures sup de 35 à 40 heures

  • Remonter le moral des salariés (plus de salaire)

  • Être plus compétitif à l'international (diminution du prix de revient et de vente)

  • Augmenter notre compétitivité pas seulement horaire (nous sommes dans les 1ers à l'heure mais 25ème sur l'année)

  • Possibilité à terme, de diminuer les charges en pourcentage

  • Meilleure organisation du travail (encore plus pour les 3x 8, les feux continus…)

  • Horaire le plus favorable pour une meilleure rentabilité Entreprise

LA SOLUTION :

Passer dans un 1er temps à 40 heures pour les salariés du privé base 35 heures, c'est sur 1 an :

Avant de passer cet horaire à l'ensemble des salariés (sauf les mi-temps ou voulu) et à une durée d'activité proportionnelle à la durée de vie des retraités

  • 75 Milliards de plus de Salaires - 60 Mds l

  • 50 Milliards de plus de rentrées de charges - 35 Mds l Décompté des heures supplémentaires

  • 8 Milliards d'impôts supplémentaires - 6 Mds l

- 12 Milliards de TVA en + - 10 Mds I

Il faut tout de même prendre en compte les allègements de charges. Les gouvernements se sont trouvés devant un dilemme difficile à surmonter : Des charges/Impôts de plus en plus lourds qui ont rogné les marges des entreprises, à tel point que leur compétitivité a été mise à mal. Il s’en est suivi une chute des commandes, une forte augmentation du chômage, des exportations en baisse pour ne citer que quelques retombées néfastes. Pour inverser cette déroute, les gouvernements successifs ont cherché une parade. La plus importante qu’ils ont trouvée c’est de baisser des charges sur les plus bas salaires, mais aussi à l’embauche, la liste est devenue longue. Le contrecoup c’est moins de rentrées sociales, des déficits des différentes caisses, de l’état…

Ces solutions ne sont que des pis-aller qui ne résoudront pas l’origine de ces déficits. Il en est de même pour la pauvreté ; pour la diminuer l’invention suprême, c’est de « balancer » des aides de plus en plus importantes pour faire bonne figure devant le peuple, les électeurs mais aussi devant l’opinion international ! La réflexion la plus courante c’est d’annoncer que l’Allemagne a un niveau de pauvreté plus élevé que le nôtre. La raison ; beaucoup moins d’aides mais aussi elle a dû « avaler » l’Allemagne de l’Est et faire face à un taux très faible de fécondité, l’un des plus bas d’Europe !

Alors qu'attendons-nous pour informer les Français des bienfaits des 40 heures qui auraient la faculté de nous sortir de cette nouvelle Crise Internationale, d'augmenter notre compétitivité et redonner le moral de nos concitoyens qui en ont bien besoin !

C’est très très urgent.

www.danielmoinier.com

Cropped Favicon Economi Matin.jpg

Daniel Moinier a travaillé 11 années chez Pechiney International, 16 années en recrutement chez BIS en France et Belgique, puis 28 ans comme chasseur de têtes, dont 17 années à son compte, au sein de son Cabinet D.M.C.Il est aussi l'auteur de six ouvrages, dont "En finir avec ce chômage", "La Crise, une Chance pour la Croissance et le Pouvoir d'achat", "L'Europe et surtout la France, malades de leurs "Vieux"". Et le dernier “Pourquoi la France est en déficit depuis 1975, Analyse-Solutions” chez Edilivre.

Laisser un commentaire

* Champs requis