Grande barrière de corail, l’Unesco maintient la pression sur l’Australie

Cropped Favicon Economi Matin.jpg
Par RSE Magazine Modifié le 9 juillet 2015 à 16h57
Grande Barriere Corail Protection Unesco
2600La Grande Barrière de Corail s'étire sur 2600 kilomètres.

Les ONG environnementales se sont déclarées satisfaites de la pression que l’Unesco maintient sur l’Australie dans le dossier de la grande barrière de corail. Les autorités de l’ile sont dans l’obligation de présenter un premier rapport sur les actions et progrès enregistrés d’ici à décembre 2016 puis chaque année jusqu’en en 2019.

Dans un communiqué, l’ONG de défense de l’environnement WWF salue la décision de l’UNESCO qui invite fortement l’Australie à rendre des comptes réguliers sur sa politique de protection de la grande barrière de corail. Classée au patrimoine mondial de l’humanité, cette zone est en effet menacée depuis des années par les conséquences de la pollution.

L’instance internationale, qui a plusieurs fois invité les autorités australiennes à plus de vigilance, est cette fois allée plus loin. Ainsi, « l'Australie aura le devoir de fournir un premier rapport sur les actions mises en place et les progrès enregistrés dans 18 mois (décembre 2016) puis tous les 12 mois pendant les 3 années qui suivront. »

Lire la suite sur RSE Magazine