Municipales : le coup de massue des mauvais chiffres du chômage

Cropped Favicon Economi Matin.jpg
Par Laure De Charette Modifié le 27 mars 2014 à 4h22

Pendant l'entre-deux tours d'une élection, la majorité retient son souffle. Pourvu qu'aucune mauvaise nouvelle ne tombe pendant cette semaine clé ! Loupé. Les chiffres du chômage du mois de février viennent de tomber : patatras, ils sont mauvais, très mauvais.

Un nouveau record du nombre de chômeurs

Le nombre de chômeurs de catégorie A (c'est-à-dire sans aucune activité du tout) a bondi de 31 500 en février. C'est le quatrième mois d'affilée que ce chiffre augmente. L'inversion de la courbe du chômage, ou du moins sa stagnation tant promise, n'est décidément pas d'actualité...

Toutes catégories de chômeurs confondues, février apparait comme le pire mois depuis un an sur le front de l'emploi. Le pays compte désormais 3,35 millions de chômeurs, un triste record. Dont 150 000 de plus que l'an dernier à la même date. Parmi ces personnes sans emploi, essentiellement des jeunes et des seniors.

Le président promet des baisses d'impôts... pour gagner des voix en dernière minute ?

Pour tenter d'atténuer la colère des électeurs, qui s'est exprimée dans les urnes dimanche 23 mars, le chef de l'Etat François Hollande a promis que les impôts, notamment ceux des ménages de la classe moyenne, allaient baisser, peut-être dès 2015. Une ficelle souvent utilisée, mais dont l'efficacité est toute relative. Car encore faut-il que la parole du président soit entendue et crue.

Reste que l'économie semble en train de reprendre des couleurs. En mars, l'indice PMI, qui mesure l'activité mensuelle du secteur privé et par là-même la bonne santé de l'industrie et des services, secteurs clés, a grimpé en France à 51,6, contre 47,9 en février (or au-dessus de la barre fatidique des 50, cela signifie que la croissance est en marche).

Pourvu que la reprise soit bien là, et qu'elle débouche sur davantage de créations d'emplois dans les mois à venir... Mais pour l'échéance du deuxième tour, c'est bel et bien loupé.

Cropped Favicon Economi Matin.jpg

Journaliste depuis 2005, Laure de Charette a d'abord travaillé cinq ans au service France du quotidien 20 Minutes à Paris, tout en écrivant pour Economie Matin, déjà. Elle est ensuite partie vivre à Singapour en 2010, où elle était notamment correspondante du Nouvel Economiste et où elle couvrait l'actualité politique, économique, sociale -et même touristique !- de l'Asie. Depuis mi-2014, elle vit et travaille à Bratislava, en Slovaquie, d'où elle couvre l'actualité autrichienne et slovaque pour Ouest France et La Libre Belgique. Elle est aussi l'auteur de plusieurs livres, dont "Chine-Les nouveaux milliardaires rouges" (février 2013, Ed. L'Archipel) et "Gotha City-Enquête sur le pouvoir discret des aristos" (2010, Ed. du Moment). Elle a, à nouveau, rejoint l'équipe d'Economie Matin en 2012.

Aucun commentaire à «Municipales : le coup de massue des mauvais chiffres du chômage»

Laisser un commentaire

* Champs requis