Les prix des billets d’avion repartent à la hausse

Par Anton Kunin Modifié le 27 février 2017 à 2h05
Cdg Taxe Billet Avion Argent Projet Liaison Express
1,6 %Sur le mois de janvier 2017, les prix des billets d'avion ont gagné 1,6 %.

Après une baisse de 2,1 % sur l’année 2016, les prix des billets d’avion au départ de la France sont repartis à la hausse, gagnant 1,6 % rien que sur le mois de janvier 2017, révèle la Direction Générale de l'Aviation Civile.

Prix des billets d’avion : des hausses spectaculaires sur le long courrier et les vols domestiques

Il fallait bien que cela arrive un jour ! Après une baisse moyenne de 4,8 % en 2016 et de 2,7 % en 2015, sur le mois de janvier 2017 les prix des billets d’avion long courrier au départ de l’Hexagone affichent une progression de 4,8 %. Il s’agit du cinquième mois consécutif de hausse. La destination la plus impactée ? L’Asie-Pacifique, avec une flambée de 7,1 % sur le mois de janvier 2017, après avoir déjà gagné 5,7 % sur le mois de décembre 2016. Viennent ensuite l’Amérique du Nord (+5,9 %) et l’Amérique du Sud : (+3,9 %). L’Afrique affiche au contraire une baisse de 0,5 %. Les collectivités d’outre-mer vont à l’encontre de la tendance générale et peuvent se vanter d’une baisse de 3,1 % sur les prix des billets long courrier sur le mois de janvier 2017.

Les passagers des vols domestiques ont dû débourser 2,3 % de plus en janvier 2017. Il s’agit du troisième mois consécutif de hausse. Sur un an, elle a été de 3,4 %.

Sur le moyen courrier, les prix des billets ne cessent de baisser

À l’inverse du long courrier, le moyen courrier affiche une tendance à la baisse et ce, depuis quelques années déjà : -2,3 % entre janvier 2016 et janvier 2017, -2,7 % sur l’année 2015. Les prix des vols à destination de l’Europe ont perdu 3,3 %, la destination accusant la plus forte baisse étant la Suisse : -3,3 % entre janvier 2016 et janvier 2017.

Cette baisse serait attribuable à la concurrence croissante des compagnies aériennes low-cost, mais aussi aux prix bas sur le kérosène. Celui-ci a effectivement vu son coût divisé par deux depuis le début de la baisse des prix du pétrole dans la seconde moitié de 2014. Et quand on sait que le kérosène représente 15 à 35 % du prix de revient d’un vol, il suffit d’un petit calcul mental pour se rendre compte que les compagnies aériennes n’en ont pas profité uniquement pour accroître leurs marges, mais qu’elles ont également répercuté cette évolution sur les prix payés par les voyageurs.