Les dépassements d’honoraires de nouveau en hausse chez les médecins

Par Cédric Bonnefoy Modifié le 31 mai 2022 à 15h54
Medecin Depassement Honoraire Hausse 2021
3.5 milliardsEn 2021, le montant des dépassements d'honoraires s'établit à 3,5 milliards d'euros selon l'Assurance-maladie.

L’année 2021 marque un nouveau record dans les dépassements d’honoraires chez les médecins. La part autorisée à facturer plus cher les consultations est en forte hausse.

Les hausses concernent les spécialistes

L’Assurance-maladie met en évidence une constante depuis plusieurs années : les dépassements d’honoraires des médecins sont en augmentation en France. Avec 3,5 milliards d’euros de dépassement, l’année 2021 est l’année de tous les records. Cette situation s’explique par la plus grande proportion des spécialistes. Depuis les années 2000, les généralistes ne sont plus autorisés à s’installer en secteur 2. En clair, pratiquer des dépassements d’honoraires.

Les spécialistes ne sont pas soumis à cette interdiction, les dépassements sont donc réguliers. Dans certains cas, l’Assurance-maladie peut rembourser une partie mais cela reste aléatoire. Les pouvoirs publics tentent depuis 10 ans de réguler cette montée des dépassements d’honoraires. Un dialogue est instauré avec les chirurgiens et obstétriciens pour trouver le bon compromis et les appeler à la modération. 15.000 médecins ont adhéré à ce dispositif appelé « OptamCo ».

Une nouvelle convention dans les mois à venir ?

Le gouvernement veut accélérer les discussions pour mieux rémunérer les professionnels de santé libéraux. C’est une promesse de campagne d’Emmanuel Macron. La profession attend cette négociation depuis plusieurs mois déjà. L’idée serait d’établir une nouvelle convention pour ces professionnels de santé. Les discussions devraient débuter dans la deuxième partie de l’année 2022, pour une possible entrée en vigueur début 2023.

Une disposition a déjà été prise par rapport à certains cas comme pour les expertises à distance ou encore les mises à jour des logiciels médicaux. Insuffisant encore pour le moment. Les tractations devraient porter sur de nouveaux sujets comme la prescription en ligne des arrêts de travail. Cette concertation fait partie d’un plan pour améliorer la qualité des soins partout en France.

Cédric Bonnefoy est journaliste.

Laisser un commentaire

* Champs requis