Immobilier : les acheteurs sont plus âgés et gagnent plus

Cropped Favicon Economi Matin.jpg
Par Partenaire Publié le 13 novembre 2014 à 10h58

Le marché immobilier traverse aujourd'hui une période difficile malgré des prêts immobiliers au plus bas. Et c'est une crise qui, si elle a été exacerbée par la crise économique mondiale de 2008, dure depuis quelques temps déjà et a commencé un peu avant. Ce qui a entraîné un changement radical dans le profil des acheteurs. Le courtier Meilleurtaux a publié à ce sujet une étude le 12 novembre 2014 qui montre l'évolution des acheteurs.

Des acheteurs plus âgés, qui gagnent plus

Alors qu'en 2004 la moyenne d'âge pour un achat immobilier était de 32,7 ans, en 2014 cette moyenne a fortement progressé : aujourd'hui, en moyenne, les acheteurs ont 37,4 ans. Une évolution qui s'explique par des prix plus élevés et donc la nécessité de contracter un crédit supérieur... et donc d'avoir des revenaus supérieurs.

Effectivement, le foyer qui emprunte aujourd'hui a, en moyenne, un revenu cumulé de 5 237 euros par mois contre 4 300 euros en 2004. Sur Paris, la situation est encore pire, avec une moyenne de revenus par foyer dépassant les 8 000 euros par mois. Ce qui transparaît d'ailleurs dans le prix moyen des transactions.

Des transactions aux montants deux fois supérieurs à Paris qu'à Strasbourg

Paris conforte sa position de ville la plus chère de France lorsque l'on regarde le montant moyen des transactions immobilières : il est de 445 917 euros. Soit quasiment le double que les offres que l'on peut trouver dans votre agence en Alsace. En effet à Strasbourg le montant moyen pour un achat est de 224 404 euros.

A Lille également le montant moyen reste peu élevé avec des transactions de 224 683 euros tandis que Nice et Lyon sont plus chères (respectivement 297 827 euros et 305 811 euros en moyenne).

Laisser un commentaire

* Champs requis