Immobilier : les ventes de biens reculent

Cropped Favicon Economi Matin.jpg
Par Paul Laurent Modifié le 1 avril 2022 à 17h04
House 1407562 1920
26%Sur un an, les prix des biens immobiliers à Vannes ont augmenté de 26% en moyenne.

Selon Orpi, les ventes de biens immobiliers ont fortement ralenti au premier trimestre 2022.

Un repli de 17% par rapport à 2021

Selon une exclu de BFM Business, le nombre de ventes de biens immobiliers chute au cours du premier trimestre de l’année 2022. Ce sont les chiffres que présente Orpi dans son bilan du premier trimestre. Selon le rapport du plus grand réseau d’agences immobilières en France, le nombre de ventes a même reculé de 17% par rapport au premier trimestre de l’année 2021.

Néanmoins, le nombre de ventes reste meilleur que lors du premier trimestre de l’année 2018 et très proche du premier trimestre de l’année 2019, soit avant la crise sanitaire. En 2019, le volume de ventes avait, pour la première fois en France, dépassé le million de transactions. 2021, quant à elle, a été une année record en ce qui concerne le nombre de transactions effectuées sur des biens immobiliers.

Trois freins

Ainsi, ce possible retour à la normale du nombre de biens immobiliers vendus au cours d’un premier trimestre a plusieurs causes. La première est une des causes qui affecte également le pouvoir d’achat des Français, il s’agit de la guerre en Ukraine contre la Russie. L’incertitude traditionnelle avant la présidentielle a également un impact sur le volume de ventes. La troisième raison est l’augmentation des prix des biens immobiliers dans plusieurs régions de France.

En effet, Orpi souligne que dans plusieurs villes françaises les prix de l'immobilier augmentent encore de plus de 20%. À Perpignan, les prix ont augmenté en moyenne de 20% sur un an. À Montpellier, la hausse des prix sur un an est de 21%, à Nantes, elle est de 22%, à Toulon de 23% et enfin à Vannes de 26%. Avec la hausse des prix de l’énergie et la hausse des prix à la consommation, les vendeurs immobiliers devront s’adapter aux nouvelles conditions affectant le portefeuille des acheteurs s’ils souhaitent céder leurs biens.

Aucun commentaire à «Immobilier : les ventes de biens reculent»

Laisser un commentaire

* Champs requis