L’Intelligence Artificielle ? Un danger pour Elon Musk

Paolo Garoscio
Par Paolo Garoscio Modifié le 18 juillet 2017 à 7h29
Intelligence Artificielle Musk Alerte Regulation Danger Civilisation
50%En 2035, 50 % des emplois du Japon pourraient être occupés par des robots et des intelligences artificielles.

Ce n’est pas la première fois qu’Elon Musk, le milliardaire visionnaire fondateur de Tesla et SpaceX, entre autres, tire la sonnette d’alarme : l’Intelligence Artificielle sur laquelle travaillent quasiment tous les géants de la Silicon Valley, lui y compris, pourrait représenter un danger pour la civilisation humaine. Et il n’est pas le seul à le penser.

Il faut réguler l’IA et vite !

La dernière tentative d’Elon Musk de faire comprendre le risque de l’Intelligence Artificielle pour l’intégralité de la civilisation humaine n’a pas eu lieu lors d’une conférence sur la technologie : il a prévenu l’association des gouverneurs américains. Il leur a demandé d’agir vite, avant qu’il ne soit trop tard, et de commencer à réfléchir à une régulation de l’IA.

« Je n'arrête pas de sonner l'alarme, mais jusqu'à ce que les gens voient vraiment des robots tuer des personnes, ils ne sauront pas comment réagir, tellement ça leur paraît irréel » a déclaré Elon Musk. Un scénario à la Terminator auquel il croit réellement. Avec lui, Bill Gates ou encore Stephen Hawking ont déjà alerté les autorités et les décideurs : l’Intelligence Artificielle est un outil formidable mais sans régulations il pourrait échapper à notre contrôle.

Une thèse qui ne fait pas consensus

Bill Gates, Stephen Hawking ou encore Elon Musk s’inquiètent toutefois au niveau théorique : les IA qui peuvent représenter un danger pour l’Homme ne sont pas celles existantes actuellement et elles n’existeront peut-être jamais. Ce sont les IA telles que décrites dans la science-fiction, conscientes et ultra-puissantes capables de prendre le contrôle des activités humaines et de se retourner contre leur créateur. Une thèse complexe qui, dans le monde scientifique, n’est pas partagée par tous les chercheurs, loin de là.

Certains croient qu’elle verra le jour, d’autres estiment que c’est impossible. Elon Musk, lui, appelle à la régulation. Et si le pire arrive, peu importe : on ira tous sur Mars. Le milliardaire veut coloniser la planète rouge et il a déjà déclaré que c’est, entre autres, pour sauver l’humanité d’une telle situation.

Paolo Garoscio

Après son Master de Philosophie, Paolo Garoscio s'est tourné vers la communication et le journalisme. Il rejoint l'équipe d'EconomieMatin en 2013.   Suivez-le sur Twitter : @PaoloGaroscio

Aucun commentaire à «L’Intelligence Artificielle ? Un danger pour Elon Musk»

Laisser un commentaire

* Champs requis