LinkedIn passe la barre des 500 millions de membres

Par Anton Kunin Publié le 26 avril 2017 à 0h36
Linkedin
14 millions14 millions de Français, soit un actif sur deux, sont présents sur LinkedIn.

Le réseau social professionnel LinkedIn vient de passer le cap des 500 millions de membres, soit plus que Twitter et Snapchat réunis.

Un Parisien a 194 contacts sur LinkedIn en moyenne

Le seuil du demi-milliard de membres est symbolique pour ce réseau social qui semble attirer nettement moins d’attention que Snapchat, Instagram, Facebook ou YouTube. Si ces derniers peuvent se vanter d’une base d’utilisateurs plus fournie (Facebook ayant 1,8 milliard de membres et YouTube « plus d’un milliard »), Instagram, dont le compteur affiche 600 millions d’utilisateurs, n’est plus très loin devant.

Les villes où LinkedIn compte le plus de membres sont Londres, Amsterdam et San Francisco. Côté pays, le réseau compte le plus de membres aux Émirats arabes unis, aux Pays-Bas et à Singapour. 14 millions de Français, soit un actif sur deux, sont présents sur LinkedIn. Sans surprise, les Français qui ont le plus de contacts sur le réseau sont les Parisiens (194 contacts en moyenne), suivis des Lyonnais (111 contacts) et des Niçois (110 contacts).

Les professionnels travaillant dans le domaine du recrutement sont de loin les plus connectés (702 contacts en moyenne). Les personnes évoluant dans les domaines du capital-risque et de l’investissement comptent 423 contacts en moyenne, tandis que les DRH en totalisent 380.

LinkedIn cherche toujours la rentabilité

Si LinkedIn aide beaucoup de professionnels à rester en contact, la société, acquise par Microsoft en décembre 2016, a aussi grand besoin en fonds. Le chiffre d’affaires trimestriel peine à franchir le cap du milliard de dollars, alors même que Microsoft a dû débourser 26 milliards de dollars (23,8 milliards d’euros) pour l’acquérir. En 2015, LinkedIn a réalisé 3 milliards de dollars (2,75 milliards d’euros) de chiffre d’affaires, tout en affichant une perte nette de 166 millions de dollars (152 millions d’euros).

Le modèle économique de LinkedIn est extrêmement simple : d’une part, il se rémunère sur les revenus publicitaires (bannières et messages directs envoyés par des annonceurs). D’autre part, il vend un outil de recherche avancée aux recruteurs et aux professionnels souhaitant faire davantage de rencontres sur le réseau social.