La liste des 68 médicaments que la revue Prescrire estime « plus dangereux qu’utiles »

Cropped Favicon Economi Matin.jpg
Par Rédaction Publié le 31 janvier 2014 à 14h45

La revue indépendante Prescrire a publié son nouveau numéro et avec lui une liste de médicaments qui ne seraient pas bons pour la santé. Ou plutôt dont les effets secondaires et les risques sont bien plus élevés que les bénéfices selon le principe du rapport bénéfice/risque qui règle le monde pharmaceutique.

Un risque pour la santé mais des médicaments encore en circulation

La revue Prescrire lance ici un véritable appel puisque ces 68 médicaments qui lors des études menées durant les trois dernières années n’ont pas prouvé avoir un rapport bénéfice risque favorable sont encore prescrits et en circulation.

Et parmi ceux-ci certains sont très utilisés comme l’ibuprofène ou le kétoprofène en gel.

Voici la liste complète de ces médicaments :

Cancérologie

Catumaxomab (Removab ®),

Trabectédine (Yondelis®),
Vandétanib (Caprelsa®),
panitumumab (Vectibix ®),
Fluorouracil (Fluorouracil ®, Teva® ou autre)
La vinflunine (Javlor®)

Cardiologie

L’aliskirène (Rasilez®),
Le gemfibrozil (Lipur®),
L’ivabradine (Procoralan®),

Le fénofibrate (Lipanthyl® ou autre),
Le bézafibrate (Befizal®),
Ciprofibrate (Lipanor® ou autre),
Nicorandil (Adancor® ou autre),
La trimétazidine (Vastarel® ou autre)

Dermatologie

Le tacrolimus dermique (Protopic®),
La méquitazine (Primalan®),
La prométhazine injectable (Phénergan®)

Diabétologie - nutrition

Linagliptine (Trajenta®),
Metformine ( Jentadueto®,Xelevia®),
Saxagliptine( Onglyza®)
Metformine ( Komboglyze®),
Sitagliptine( Januvia®, Janumet®, Velmetia®),
Vildagliptine (Galvus®, et associée),
La metformine (Eucreas® ),
L’orlistat (Xenical®)

Douleur -Rhumatologie

Ibuprofène (Brufen®),
Le kétoprofène en gel (Ketum® gel ou autre),
Le piroxicam (Feldène® ou autre)

Le naproxène (Naprosyne® ou autre),
Célécoxib (Celebrex®),
L’étoricoxib (Arcoxia®) et
Le parécoxib (Dynastat®),
La floctafénine (Idarac®),

Ostéoporose

Dénosumab (Prolia®),
Le strontium ranélate (Protelos®)

Arthrose

La quinine (Hexaquine®, Okimus®,Quinine vitamine C Grand®),
Salicylate de dipropylène glycol (Cortisal®)

La diacéréine (Art 50® ou autre),
La glucosamine (Voltaflex® ou autre),
Méthocarbamol (Lumirelax®),
Le thiocolchicoside (Coltramyl® ou autre),

Gastro-entérologie

La dompéridone (Motilium® ou autre),
Le dropéridol (Droleptan®),
Le prucalopride (Resolor®)

Gynécologie endocrinologie

La tibolone (Livial®)

Hématologie

Le fer dextran (Ferrisat®),
La tolcapone (Tasmar®)

Infectiologie

La moxifloxacine (Izilox®),
La télithromycine (Ketek®)

Neurologie

La flunarizine (Sibelium®)
L'oxétorone (Nocertone®)

Le donépézil (Aricept® ou autre)
Galantamine (Reminyl® ou autre)
rRvastigmine (Exelon® ou autre
La mémantine (Ebixa® ou autre)

Pneumologie et ORL

L’omalizumab (Xolair®),
La pirfénidone (Esbriet®)
Le tixocortol (associé avec la chlor -hexidine dans Thiovalone®)

Psychiatrie

L’agomélatine (Valdoxan®)
La duloxétine (Cymbalta®)
Le milnacipran (Ixel® ou autre)
La venlafaxine (Effexor® LP ou autre)
La tianeptine (Stablon®)
L’asénapine (Sycrest®)
La dapoxétine (Priligy®)
L’étifoxine (Stresam®)
La bupropione (Zyban®),
La varénicline (Champix®)

Aucun commentaire à «La liste des 68 médicaments que la revue Prescrire estime « plus dangereux qu’utiles »»

Laisser un commentaire

* Champs requis