Sanctions contre la Russie : le pays pourrait fermer son espace aérien

Paolo Garoscio
Par Paolo Garoscio Modifié le 29 novembre 2022 à 10h08

Ce lundi 8 septembre 2014 de nouvelles sanctions devraient être adoptées par l'Union Européenne, les Etats-Unis et d'autres pays à l'encontre de la Russie. La question de la guerre en Ukraine, malgré le cessez-le-feu, reste centrale dans les relations « Est – Ouest » dans ce qui ressemble de plus en plus à une nouvelle Guerre Froide. Loin d'avoir peur, la Russie a déjà prévenu qu'elle réagirait. De manière « asymétrique » si nécessaire.

Menaces sur l'espace aérien russe

Dans une interview au journal russe Vedomosti, Dmitry Medvedev s'est prononcé sur les représailles que la Russie pourrait lancer à la suite des nouvelles sanctions. Notamment, c'est sur l'espace aérien que le risque pèse.

« Nous partons du principe que nous avons des relations amicales avec nos partenaires commerciaux et c'est la raison pour laquelle le ciel russe est ouvert aux vols de ligne. » a déclaré le Premier ministre de Vladimir Poutine.

« Mais si ils nous mettent des limites nous devrons répondre » menace-t-il. Cette réponse, c'est justement la possibilité de bannir du survol du territoire russe les compagnies aériennes de certains pays ayant pris de nouvelles sanctions contre la Russie. L'Union Européenne et donc les compagnies européennes sont directement visées.

La « limite » serait la mise en place de sanctions « liées à l'énergie » estime le Premier ministre russe car cela impacterait « notre secteur financier ». Rappelons que l'Union Européenne importe 29% de ses besoins en gaz de Russie.

« J'espère que nos partenaires de l'Ouest ne voudront pas ça et qu'il n'y aura pas de fous parmi ceux qui prennent les décisions ».

Paolo Garoscio

Après son Master de Philosophie, Paolo Garoscio s'est tourné vers la communication et le journalisme. Il rejoint l'équipe d'EconomieMatin en 2013.   Suivez-le sur Twitter : @PaoloGaroscio

Aucun commentaire à «Sanctions contre la Russie : le pays pourrait fermer son espace aérien»

Laisser un commentaire

* Champs requis