Le service informatique est-il en mesure de soutenir la méthode agile sans entraver l’agilité ?

Cropped Favicon Economi Matin.jpg
Par Andrew Filev Publié le 9 février 2020 à 17h27
Editeurs Logiciels France Saas Developpement
42%42% des projets développements de logiciels avec la méthode agile réussissent.

La volonté de mettre en place les solutions de productivité les plus performantes à l'ensemble d'une société est inscrit dans l'ADN des dirigeants. Au cours des deux dernières décennies, la méthodologie agile s'est révélée extrêmement efficace pour les équipes de développement de logiciels. Elle séduit aujourd'hui d'autres départements commerciaux, notamment les départements marketing et conception.

Le succès de la méthodologie pour ces équipes a motivé les efforts pour la développer et l'appliquer au reste de l'entreprise. De plus en plus de grandes sociétés s'efforcent de gérer le travail selon une approche agile unifiée pour établir des priorités et mener à bien les projets.

Créer une entreprise agile est un exercice de gestion du changement complexe souvent confié au service informatique ou aux bureaux de gestion de projet (BGP). L’application de cette méthode à l'échelle d'une grande entreprise exige un investissement technologique significatif.

Pour que les services informatiques soient en mesure d'initier leurs organisations aux méthodes agiles, ces derniers doivent s'inspirer du Manifeste agile original publié en 2002. Ce document explique à travers plusieurs règles comment les responsables informatiques peuvent favoriser la construction d'une entreprise agile.

Les individus et les interactions sont plus importants que les processus et les outils

Ce premier point du Manifeste agile peut sembler paradoxal pour le service informatique, dont le rôle est de sécuriser les entreprises, généralement par la mise en œuvre de nouveaux processus et outils. Fort heureusement, les choses ont bien changé à cet égard depuis la rédaction du manifeste, il y a presque 20 ans. La popularité de la collaboration dans le Cloud montre que les interactions entre les personnes, les outils et les processus font plutôt bon ménage.

Les responsables informatiques ont aujourd'hui l'opportunité de mettre en place des solutions qui favorisent la collaboration dans les entreprises et qui accélèrent les interactions à travers le monde. Le service informatique peut ainsi opter pour des plateformes polyvalentes et flexibles, de sorte que chaque équipe puisse définir et affiner ses propres processus, au lieu que d'autres le fassent pour elles.

Les logiciels valent mieux qu'une documentation exhaustive

Les équipes d’aujourd’hui doivent se concentrer sur la rentabilité de l'effort et ne pas tomber dans l'immobilisme en soumettant chaque petite décision à un long processus. Dans le cadre du travail numérique, il est souvent plus rapide d'améliorer quelque chose par le biais de l'itération que d'essayer de le faire parfaitement du premier coup.

L'équipe informatique peut, en ce sens, fournir des logiciels qui renforcent la rapidité du travail en mettant à disposition des équipes les informations dont elles ont besoin pour prendre les bonnes décisions. Cela implique toutefois un changement culturel au sein de l'entreprise, afin que les équipes adhèrent au découpage du travail en petites tâches et à l'apprentissage progressif. Cependant, les équipes de marketing qui n'emploient pas la méthodologie agile devront apprendre à penser avec agilité pour décomposer les campagnes, tester les messages dans les canaux, puis itérer et divulguer largement les éléments qui font mouche.

Privilégier la collaboration avec les clients plutôt que la négociation contractuelle

Nous sommes à « l'ère du client », et les équipes, quelles qu'elles soient, doivent toujours avoir à l'esprit les retours des consommateurs. Ceci est d'ailleurs un aspect important auquel le service informatique peut grandement contribuer à travers des solutions technologiques, qui connectent les services d'une entreprise avec les avis des clients.

A notre époque, les retours clients nous parviennent sous de nombreuses formes. Les conversations directes par le biais des canaux de services représentent l'une de ces formes. Mais à cela s'ajoutent les sites de critiques, les retours d'informations au sein des applications, les réseaux sociaux, les conversations du service des ventes, etc. L'équipe informatique est en capacité de donner du sens à ces retours, de travailler avec les équipes pour rendre leur analyse plus évidente, et de regrouper les données de sorte qu'elles puissent être catégorisées et converties en informations exploitables.

Accepter le changement et ne plus suivre coûte que coûte les plans initiaux

A la fin des années 1990, d'importantes failles logicielles ont conduit à l'essor de la méthodologie agile. La principale raison de ces échecs vient du fait qu'ils étaient souvent initiés deux ou trois ans avant la date de lancement programmée, et que dans ce laps de temps, les préférences des clients avaient changé. Dans ce type de situation, la méthodologie agile aurait permis aux développeurs de lancer une itération du nouveau programme quelques mois plus tard, puis de passer les trois années suivantes à l'améliorer, plutôt que de le lancer une fois pour toute et d'essuyer un rejet du marché. Par cette approche, les développeurs auraient été à même d'incorporer des ajustements en cours de route.

Pour pouvoir s'adapter au changement, les équipes doivent adopter l’agilité, qui, bien plus qu’une méthodologie, est un état d'esprit particulier qui permet d’avancer et d'atteindre des résultats exceptionnels.

La business intelligence n'est plus réservée à la direction. Le personnel en relation avec la clientèle doit être capable d'interpréter les données en temps réel pour développer le potentiel des marques, et le département informatique doit contribuer à rendre cela possible.

Le service informatique peut favoriser la création d'une entreprise agile

La gestion du changement, l'accompagnement et l'acceptation à tous les niveaux de l'entreprise sont des ingrédients essentiels de ce processus. L'équipe informatique doit également s'assurer que le cadre technologique permet la transmission rapide des informations à travers la société afin de faciliter la prise de décision. En se référant au Manifeste agile, datant de presque 20 ans, les responsables informatiques trouveront une feuille de route toujours d'actualité pour généraliser l'utilisation de la méthodologie agile dans l'entreprise.

Cropped Favicon Economi Matin.jpg

Andrew Filev est le CEO et le fondateur de Wrike.

Laisser un commentaire

* Champs requis