Édifiant : la ministre qui murmurait à l’oreille du robot !!

Cropped Favicon Economi Matin.jpg
Par Charles Sannat Modifié le 23 mars 2016 à 6h09
Robots El Khomri Travail Loi Futur Emploi
50%Les robots pourraient conduire au chômage 50 % de la population mondiale.

C’est une vidéo saisissante de notre “mini-stress” du Travail – enfin de l’emploi, enfin, disons du chômage – que je vous propose de découvrir aujourd’hui (à la fin de cet article). N’imaginez pas que je ne sois qu’un goujat à l’égard de Myriam El Khomri, dont je pense qu’il s’agit d’une femme fondamentalement humaine et fort sympathique au demeurant.

Hélas, l’arène politique, à ces niveaux-là, est d’une immense brutalité et cela demande une épaisseur de cuir que notre pauvre Myriam est loin d’avoir, ce qui n’est pas d’ailleurs un défaut en soi. Disons que l’on a envie de lui demander à chaque apparition publique : “Mais Myriam, qu’es-tu allée faire dans cette galère ?! Tire-toi de là ma pauvre, et vite avant de te faire totalement laminer et aussi abîmer dans ton estime de toi… Ton sourire “Colgate” automatique ne te donne tout au plus qu’une bien vague constance. Insuffisant pour faire un ministre.”

Hier, notre chère “mini-stress maxi-angoisse” était à la rédaction du journal Les Échos et on lui a présenté le futur du chômage, à savoir le premier humanoïde que d’ailleurs la SNCF a déjà déployé dans quatre gares afin de renseigner les clients, pardon, les usagers.

“Tu ne veux pas défendre la Loi Travail à ma place à l’Assemblée ?”

Voilà le terrible aveu de notre ministre du Chômage devant un petit robot lui aussi très sympathique, bien que pas encore tout à fait au point dans les réponses semble-t-il. Au-delà de l’humour contenu dans cette remarque, il y a deux choses à retenir. La première c’est que Myriam El Khomri est en situation de grande souffrance au travail et que ça serait bien que le CHSCT de Matignon avertisse son manager (Manu) du fait que la Myriam ne va pas bien du tout. La deuxième c’est qu’encore une fois, notre pauvre Myriam n’a rien compris à l’arrivée de ces petits robots : elle est tombée dans le piège de communication et de représentation en se donnant simplement en spectacle avec l’humanoïde, en lui trouvant même une utilité directe pour ses propres fonctions, alors que ces robots qui ont déjà commencé à nous envahir vont radicalement changer… le marché de l’emploi.

La courbe ne s’inversera pas, si ce n’est grâce à des expédients comme des stages, des formations et autres emplois d’avenir sans futur permettant de sortir des statistiques quelques centaines de milliers de personnes juste avant les élections afin de permettre à Mamamouchi 1er de se présenter à nouveau aux frais des “con-tribuables” qui paieront l’appétit de pouvoir de nos dirigeants.

L’avenir du marché de l’emploi c’est effectivement l’arrivée de cette “Robolution”.

Ce qu’il y a de saisissant dans cette vidéo, c’est de voir à quel point il n’y a ni compréhension particulière, ni hauteur de vue et encore moins anticipation des grands enjeux à venir. Il y a juste une jeune femme dépassée, déboussolée, cherchant du réconfort dans les réponses paramétrées d’un robot balbutiant, d’un conformisme confondant, sourire automatique “Colgate” pour seule protection face caméra.

Voilà, en quelques images, résumé ce quinquennat catastrophique et l’incompétence généralisée au sommet de l’État. Lorsque vous voyez ces images, vous devez comprendre que vous n’avez aucune aide à attendre de la part de l’État. Prenez-là et profitez-en tant que tout cela existe et fonctionne encore à peu près, mais la réalité c’est que lorsque le vent se lèvera, vous n’aurez rien à attendre. Ce sera à vous de vous occuper de vous et de vos proches.

En attendant mes chers amis, préparez-vous, il est déjà trop tard !

La vidéo est disponible ici : https://videos.lesechos.fr/4809188844001

Article écrit par Charles Sannat pour son blog Insolentiae

Cropped Favicon Economi Matin.jpg

Charles SANNAT est diplômé de l'Ecole Supérieure du Commerce Extérieur et du Centre d'Etudes Diplomatiques et Stratégiques. Il commence sa carrière en 1997 dans le secteur des nouvelles technologies comme consultant puis Manager au sein du Groupe Altran - Pôle Technologies de l’Information-(secteur banque/assurance). Il rejoint en 2006 BNP Paribas comme chargé d'affaires et intègre la Direction de la Recherche Economique d'AuCoffre.com en 2011.Il rédige quotidiennement Insolentiae, son nouveau blog disponible à l'adresse http://insolentiae.com Il enseigne l'économie dans plusieurs écoles de commerce parisiennes et écrit régulièrement des articles sur l'actualité économique.

Laisser un commentaire

* Champs requis