Moral des ménages en baisse. Non sérieux ?

Cropped Favicon Economi Matin.jpg
Par Charles Sannat Publié le 29 juillet 2021 à 10h34
Credits Impots Argent Bercy
50%Plus de 50% de la population française a reçu l'ensemble des doses de vaccin nécessaires.

Je vous en parlais il y a quelques jours.

Je rigolais sous cape des bons résultats du moral des ménages, et je vous annonçais déjà que cela n’allait pas durer vu tout ce que le gouvernement s’évertuait à faire pour « pourrir » la vie des gens, ce qui évidemment, finit quand même par peser un tantinet sur votre moral.

Ce qui devait arriver et qui était déjà présent et visible dans les Poules de Cristal arriva !

Le moral des ménages s’assombrit en juillet titre le Figaro !

« Les Français s’inquiètent pour leur situation financière, selon l’indicateur de l’Insee qui reflète la confiance des ménages dans la situation économique.

Les Français sont moins nombreux à penser que le niveau de vie va s’améliorer dans les douze prochains mois et craignent davantage une augmentation du chômage.

Le moral des ménages a un peu reculé en juillet, après sa nette hausse en juin, illustrant notamment ménages au moment d’une nouvelle reprise de l’épidémie de Covid-19, selon des données publiées mercredi par l’Insee. L’indicateur qui reflète la confiance des ménages dans la situation économique a perdu 2 points en juillet, à 101 points, restant toutefois au-dessus de sa moyenne de longue période qui est de 100, a détaillé l’Institut national de la statistique.

L'article du Figaro ici.

Le moral des ménages commence donc à chanceler, et cela sera nettement pire dans l’indicateur du mois d’août.

Et vous noterez aussi que les chefs d’entreprises ne sont pas très heureux.

Ils vont l’être encore moins lorsque le boycott généralisé de tous les endroits qui nécessitent le pass sera effectif parce que le pass partout en vigueur.

Il ne faut pas avoir peur que le boycott ne fonctionne pas.

Il a déjà gagné.

Pourquoi ?

Parce que partout nous sommes confrontés aux « effets marginaux ». 80 % du chiffre d’affaires d’une entreprise servent à payer les charges fixes. Les bénéfices se font sur les 10 à 20 derniers pourcents au mieux.

Si 20 % des clients boycottent alors les profits s’effondrent et les équilibres financiers et économiques sont rompus.

Il y a suffisamment de non-vaccinés évincés de force pour faire baisser les profits de 20 %.

A ceux-là s’ajoutent tous les vaccinés épris de liberté qui se joindront au mouvement.

La bataille économique est en réalité déjà gagné et le coût sera très important pour l’Etat.

Reste à gagner la bataille politique, et pour cela, il faut gagner les coeurs, par l’amour, la compassion, la liberté et l’enthousiasme d’un monde meilleur, ouvert, chaleureux, plein d’humanité. Pas d’un monde confiné, d’enfermement, comme vient encore de le décréter l’Etat pour nos amis Martiniquais.

Il y a des alternatives. La Suède n’a jamais confiné. Jamais.

Il est déjà trop tard, mais tout n’est pas perdu.

Préparez-vous !

Cropped Favicon Economi Matin.jpg

Charles SANNAT est diplômé de l'Ecole Supérieure du Commerce Extérieur et du Centre d'Etudes Diplomatiques et Stratégiques. Il commence sa carrière en 1997 dans le secteur des nouvelles technologies comme consultant puis Manager au sein du Groupe Altran - Pôle Technologies de l’Information-(secteur banque/assurance). Il rejoint en 2006 BNP Paribas comme chargé d'affaires et intègre la Direction de la Recherche Economique d'AuCoffre.com en 2011.Il rédige quotidiennement Insolentiae, son nouveau blog disponible à l'adresse http://insolentiae.com Il enseigne l'économie dans plusieurs écoles de commerce parisiennes et écrit régulièrement des articles sur l'actualité économique.

Laisser un commentaire

* Champs requis