Mort de Mikhaïl Gorbatchev : le monde salue un dirigeant courageux

Cropped Favicon Economi Matin.jpg
Par Paul Laurent Modifié le 31 août 2022 à 16h03
Soviet Union 2704166 1920

Le dernier président de l’URSS entre 1985 et 1991, est mort mardi 30 août 2022 à l’âge de 91 ans.

Fin de l’Union soviétique

« Aujourd'hui dans la soirée, après une longue maladie grave, Mikhaïl Sergueïvitch Gorbatchev est décédé », a annoncé mardi 30 août 2022 l’Hôpital clinique centrale (TSKB) qui dépend de l’exécutif russe. Mikhaïl Gorbatchev est arrivé au pouvoir de l’Union soviétique en 1985. Lors de son arrivée à la tête de l’Union soviétique, il a cherché à la moderniser pour faire face aux nombreuses crises traversant le pays.

Mikhaïl Gorbatchev a donc lancé une série de réformes politiques et économiques dans l’objectif d’ouvrir l’Union soviétique au reste du monde. Il a ainsi cherché à moderniser et à démocratiser l’URSS. Nommé prix Nobel de la paix en 1990 pour sa politique de rapprochement avec l’Occident, Mikhaïl Gorbatchev a également été celui qui a réconcilié la Chine avec l’Union Soviétique. C’est suite à sa démission de son poste de dirigeant de l’URSS en 1991 que cette dernière s’écroula et que la guerre froide pris fin.

Un dirigeant courageux

La nouvelle de sa mort a fait réagir de nombreuses personnalités politiques à travers le monde. Le président de la République, Emmanuel Macron, a salué un « homme de paix dont les choix ont ouvert un chemin de liberté aux Russes. Son engagement pour la paix en Europe a changé notre histoire commune ». Joe Biden, le président américain, salue un dirigeant avec de l’« imagination pour voir qu'un autre avenir était possible et le courage de risquer toute sa carrière pour y parvenir. Le résultat fut un monde plus sûr et davantage de liberté pour des millions de personnes », a-t-il écrit dans un communiqué.

Pour Ursula von der Leyen, Gorbatchev était « un dirigeant digne de confiance (qui) a ouvert la voie à une Europe libre ». Selon l’agence de presse TASS, « Vladimir Poutine exprime ses profondes condoléances à la suite du décès de Mikhaïl Gorbatchev, il enverra dans la matinée un télégramme de condoléances à la famille et aux proches », a déclaré Dmitri Peskov. Olaf Scholz, le chancelier allemand parle d’un « réformateur courageux ». « Il est mort à une époque où non seulement la démocratie a échoué en Russie, mais où la Russie et le président russe Poutine ont creusé de nouveaux fossés en Europe et ont lancé une terrible guerre contre un pays voisin, l'Ukraine »,a t-il déclaré à la presse.

Laisser un commentaire

* Champs requis