Municipales : le bulletin de vote de Hollande a coûté 15 000 euros aux contribuables… au moins

Cropped Favicon Economi Matin.jpg
Par Rédaction Publié le 24 mars 2014 à 7h06

Il y en a qui votent dans leur ville et qui prennent la voiture (ou font une petite promenade) pour se rendre au bureau de vote, il y en a qui font une procuration pour ne pas faillir à leur devoir de citoyen, il y en a qui ne vont pas voter (permettant à l’abstention de battre un nouveau record : 38,6% cette année) et il y a François Hollande qui se rend à son bureau de vote en Falcon, aux frais du contribuable.

François Hollande électeur à Tulle en Corrèze

S’il habite à l’Elysée, à Paris, il n’est pas question pour le Président de la République de voter dans la capitale. Attaché à son ancien fief électoral, François Hollande reste électeur à Tulle, en Corrèze. Et pour donner le bon exemple il se rend tout naturellement dans la petite ville mettre le petit bulletin dans la petite urne.

Mais le Président de la République ne donne pas l’exemple en ce temps de crise. Loin de se rendre en train, il se rend là-bas en Falcon. Le Falcon présidentiel que les contribuables payent avec leurs impôts en tant que frais de déplacement.

Le coût du billet aller-retour ? 15 000 euros. Mais ce ne sont pas les seuls frais qu’aura dépensé le Président.

Un remake de la soirée du 6 mai 2012

Outre le prix du Falcon, François Hollande aura naturellement emmené avec lui son escorte, le personnel nécessaire… et à tout cela il faut également ajouter le déplacement de l’aéroport de Brive à Tulle.

D’ailleurs, ce n’est pas la première fois que François Hollande est épinglé pour des dépenses non nécessaires. Le soir de son élection, le 6 mai 2012, il avait pris non pas un mais deux Falcon pour rentrer dans la capitale. Coût total du trajet : 30 000 euros.

Aucun commentaire à «Municipales : le bulletin de vote de Hollande a coûté 15 000 euros aux contribuables… au moins»

Laisser un commentaire

* Champs requis