Christian Noyer (Banque de France) : le taux du Livret A doit baisser « au cours de l’année »

Paolo Garoscio
Par Paolo Garoscio Publié le 6 juillet 2015 à 15h07
Epargne Livreta Banques Argent Retraits Depots Collecte Etat
0,75%Christian Noyer voudrait baisser le taux du Livret A à 0,75%.

Dans un mois, le 1er août 2015, Bercy aura la difficile tâche de décider quel sera le prochain taux de rendement du désormais déserté Livret A, l'un des placements phare en France. Actuellement de 1%, ce rendement est à son plus bas historique. Mais le gouverneur de la Banque de France veut qu'il baisse encore. Il a donc commencé sa campagne pour faire plier le gouvernement.

Appliquer la formule ou nouveau forcing du gouvernement ?

Le taux du Livret A est calculé en fonction d'une formule complexe prenant notamment en compte l'inflation, très basse en France en ce moment. Lors de la dernière revalorisation du taux de rendement, en février 2015, Christian Noyer avait proposé un taux de 0,75% par an, contre les 0,25% que donnait la formule.

Mais le gouvernement a utilisé encore une fois son droit de véto et a forcé la Banque de France à maintenir le taux à 1% contre l'avis général. Va-t-il se passer la même chose au mois d'août 2015 ? Pour l'instant on n'en sait rien.

Christian Noyer veut faire baisser le taux du livret A

Ce que l'on sait, toutefois, c'est que la formule de calcul ne va sans doute pas être favorable aux épargnants. La situation économique n'est guère meilleure aujourd'hui qu'il y a quelques mois donc le taux du Livret A devrait bel et bien baisser.

C'est ce que crois (et veut) le Gouverneur de la Banque de France qui a, ce lundi 6 juillet 2015, déclaré "qu'il est hors de question que les taux ne baissent pas au cours de l'année". Le ton est plus ferme. Il faut croire que cette fois-ci M. Noyer ne se pliera pas au gouvernement.

Le Livret A pourrait donc voir son rendement baisser, peut-être de 0,25% comme l'a proposé plusieurs fois M. Noyer, peut-être plus. Mais le résultat sera le même : les Français vont encore s'en détourner et la collecte sera négative, comme c'est le cas depuis plusieurs mois.

Paolo Garoscio

Après son Master de Philosophie, Paolo Garoscio s'est tourné vers la communication et le journalisme. Il rejoint l'équipe d'EconomieMatin en 2013. Suivez-le sur Twitter : @PaoloGaroscio

Laisser un commentaire

* Champs requis