En finir avec l’obsolescence programmée

Par Samantha Pastour Modifié le 5 novembre 2013 à 11h26

Les 5 et 6 novembre 2013 se tiennent au Conseil économique, social et environnemental, le 3ème Parlement des Entrepreneurs d’avenir, un réseau de quelques 700 entrepreneurs. Pendant deux jours, 75 personnalités du monde de l’entreprise, patrons de grands groupes comme de PME ou de start-up partageront au cours d’une quinzaine de tables rondes, les solutions qui leur semblent les meilleures pour apporter des réponses aux nouveaux défis du futur. Chaque jour, Economie Matin donne la parole à l’un de ces Entrepreneurs d’avenir qui nous présente sa solution pour construire dès aujourd’hui, l’économie de demain ! Aujourd’hui, Samantha Pastour, PDG de Bill’Iz :

L’obsolescence programmée : et vous, que faîtes-vous pour y remédier ? A entendre ces deux mots, vous criez déjà au scandale, à l’arnaque, au ras-le-bol… Mais, soyons honnêtes : nous pouvons difficilement résister à l’appel des derniers bijoux de technologies ! Est-ce un paradoxe ? Oui… et non ! C’est surtout l’occasion d’être créatifs. Trouvons des solutions pour concilier cela !

Nous avons osé et créé Billiz.com, le portail des appareils durables. Nous avons voulu stimuler une consommation plus vertueuse en s’appuyant sur le dynamisme de l’artisanat local. Vous êtes démunis devant la montagne d’étapes pour donner, revendre ou recycler vos appareils ? Vous êtes frustrés quand ils sont en panne ? Rejoignez la communauté qui favorise le réemploi ou la seconde vie des produits !

Vous souhaitez faire réparer vos appareils technologiques au tarif le plus juste ? Pour cela, Bill’iz veut proposer des réparations garanties, faites par de véritables artisans proches de chez vous.

Nous faisons appel aux talents de l’électronique de tous les territoires en proposant à quiconque qui le souhaite de se former au contact de nos experts ! Alors vous souhaitez apprendre à réparer télévisions, tablettes et téléphones en deux jours intensifs : nous avons recruté un expert pour vous apprendre la « réparation au composant ».

Vous voulez apprendre à réparer vous même ? Nous vous proposons des tutoriels clairs et en français pour y parvenir. Chaque jeudi sur notre page Facebook, vous pourrez voter pour le tutoriel que vous souhaitez. Nous le produirons pour vous ! D’ici fin novembre, vous pourrez aussi venir au premier ReparLab (Porte de Clichy) : lieu convivial de réparation créative entre particuliers !

Vous voulez changer d’appareil ? Parfait ! Vous pourrez bientôt le donner, le recycler ou le vendre en un clic sur notre site internet et ainsi ne plus participer à l’éternelle obsolescence programmée, ce mouvement perpétuel qui détruit plus qu’il ne crée. Car oui, l’ « obsolescence programmée », ce n’est pas qu’une polémique à sens unique. Sortons des sentiers battus. Changeons de paradigme. Les enjeux d’aujourd’hui sont économiques et écologiques. Pourquoi ne pas allier les deux avec le bonheur de pouvoir utiliser sereinement ses appareils et pour longtemps ?

Retrouvez page suivante le portrait de Samantha Pastour


Nous sommes dans les années 90… Samantha Pastour fait partie des 1% de Français qui achètent sur internet, avec son lot de surprises : les sites e-commerce éphémères, les joies des objets reçus cassés, en panne… ou qui n’arrivent jamais, des « 08 92 » qui nous ruinent… De ces frustrations, elle constitue sa base de données : met de côté factures, notices, adresses des SAV, réparateurs, astuces … C’est l’envie d’avoir un véritable outil pour pérenniser ses achats qui constitue la genèse de Bill’iz.

Pendant dix ans, elle fait carrière avec succès dans l'informatique et l'automobile. Experte en Knowledge Management et Intelligence Economique, Samantha saisit l’opportunité d’un plan de départ en 2009 pour créer sa première société. En 2012, elle se lance dans l’aventure et nous livre « Bill’iz », en référence aux origines du projet - « Bill » - factures et « iz » - facile (easy en anglais).

En juillet 2012, Samantha Pastour est Lauréate du Founder Institute : le projet prend forme. Les prix s’enchaînent, puisque qu’en mars 2013, elle remporte le Prix Entrepreneure Responsable. Elle bénéficie de l’accompagnement du réseau EPWN et de leurs conseils avisés. S’en suit un lancement médiatique de grande envergure.

Samantha mise alors sur le programme Spark de Microsoft pour le déploiement technique de Bill’iz. Cependant les promesses ne se concrétisent pas. Elle rebondit en renforçant son équipe. Le site billiz.com s’enrichit peu à peu de nouveaux services : formations, réparation, revente, recyclage et location. Bill’iz devient le portail des appareils durables, qui s’appuie sur une communauté qui favorise la seconde vie des appareils.

La rencontre avec « Entrepreneurs d’avenir » et Générali l’encourage à aller plus loin. Ils croient au projet et l’invitent à s’installer au « Beeotop », espace dédié aux innovations sociétales. Bill’iz s’associe au ReparLab, lieu de réparation créative entre particuliers qui ouvrira ses portes fin novembre. Retrouvez les informations sur facebook.com/reparlab

Samantha est une éternelle optimiste pro-active. Sa devise rejoint cette citation d’Harry Truman : "Un pessimiste fait de ses occasions des difficultés, et un optimiste fait de ses difficultés des occasions."

Samantha Pastour est entrepreneuse, PDG de Bill"iz, le portail des appareils durables.

Aucun commentaire à «En finir avec l’obsolescence programmée»

Laisser un commentaire

* Champs requis