Immobilier : les prix commencent à baisser à Paris

Michel Mouillart
Par Michel Mouillart Publié le 6 février 2022 à 8h10
Immobilier Parisien Baisse France 1
14000 EUROSDans deux arrondissements de PAris, le prix au mètre carré a dépassé 14.000 euros.

Alors que la hausse des prix se renforce dans les villes de province et dépasse même largement - sur l’année - celle des prix parisiens, voilà que sur le trimestre, les prix des appartements se mettent à baisser (- 1,1 %) dans la capitale !

Hausse des prix immobiliers : Province : 1, Paris : 0

Le point de bascule a-t-il été atteint ? Alors que, sur le plan de l’attractivité, la capitale tend à se faire damer le pion par les villes moyennes, voilà qu’en termes d’évolution des prix, la province dépasse la capitale. Juste retour des choses, diront certains. Conséquence - inévitable - du changement de vie de nombreux Parisiens/Franciliens ayant fait le choix de quitter la capitale et sa première couronne pour améliorer leur qualité de vie et profiter de prix immobiliers plus cléments, diront d’autres. S’il est encore trop tôt pour se prononcer, force est toutefois de relever qu’immobilièrement parlant, le dynamisme pourrait bien avoir changé de camp…

Selon les chiffres qu’a recueillis le Baromètre LPI-SeLoger, dans 92 % des villes de plus de 50 000 habitants, les prix augmentent et la hausse a dépassé 10 % dans 32 % de ces villes. « Le mouvement (de hausse, Ndlr) a été largement porté par la Province, dans ces villes où les prix sont bien loin de ceux de Paris et de sa première couronne : par exemple, 10 villes de Province ont connu des augmentations d’au moins 15 %, mais seulement 3 villes franciliennes » explique Michel Mouillart, porte-parole du Baromètre LPI-SeLoger. « D’ailleurs, sur Angers, Beauvais, Laval, Montauban et Vannes, la progression des prix a été supérieure à 18 %, donc loin devant le + 8,7 % constaté sur Paris ! ».

Le prix au m² à Paris augmente de 8,7 % sur 1 an pour atteindre 11 483 €. Mais au trimestre, il recule de 1,1 % (Source : Baromètre LPI-SeLoger).

De 9,9 à 18,2 % de hausse dans plus de 50 % des arrondissements

D'après les données qu’a collectées le Baromètre LPI-SeLoger, sur le marché de l’immobilier parisien intra-muros, la hausse est quasi-unanime ! Les prix ne reculent que dans un arrondissement sur les vingt qui composent la capitale : le prix au m² dans le 1er arrondissement de Paris baisse de -1,2 % sur 1 an pour « tomber » à 12 613 €. Les prix progressent fortement (+ de 9 % sur 1 an) dans onze arrondissements. Le trio de tête accuse ainsi des hausses fulgurantes ! Jugez plutôt : le prix au m² dans le 10e arrondissement de Paris enregistre +16 % de hausse pour atteindre 10 746 €, en moyenne. Le prix au mètre carré dans le 2e arrondissement de Paris augmente de +17,4 % sur 1 an pour se porter à 12 108 € et le prix immobilier dans le 5e arrondissement de Paris enregistre +18,2 % de hausse annuelle pour culminer à 13 792 €.

Laisser un commentaire

* Champs requis