La Coupe du monde 2018, un bon « cru » pour les organisateurs de paris sportifs

Par Anton Kunin Publié le 20 juillet 2018 à 5h50
Coupe Monde Russie Audience 1
67 millions d'eurosLes parieurs français ont misé 67 millions d'euros pour la finale de la Coupe du monde 2018.

Si la Coupe du monde 2018 entrera sans aucun doute dans l’histoire du football français, nous pouvons être certains qu’elle trouvera également sa place dans l’histoire des paris sportifs. Et pour cause : à cette occasion, les parieurs ont dépensé des montants records.

Paris sportifs : en quatre ans, les montants misés ont plus que doublé !

Les parieurs français ont dépensé la coquette somme de 690 millions d’euros lors de la Coupe du monde de football de 2018, révèle l’Autorité de régulation des jeux en ligne (Arjel), le « gendarme » du secteur. C’est du jamais vu ! À titre de comparaison, lors de la Coupe du monde précédente, en 2014, les adeptes des paris sportifs ont dépensé « seulement » 290 millions d’euros.

Dans le détail, les parieurs français ont misé 67 millions d’euros pour la finale. Il s’agit du montant le plus important jamais mobilisé sur un match de football. Les deux autres matchs des Bleus ont également mobilisé des sommes non négligeables : 35 millions d’euros pour le France-Belgique et 23 millions d’euros pour l’Uruguay-France.

Paris sportifs : le nombre de mises a augmenté de 20% sur un an

La popularité des paris sportifs augmente à la vitesse Grand V en France. En 2017, les opérateurs de paris sportifs ont généré un chiffre d'affaires de 1,072 milliard d'euros, ce qui correspond à une progression de 10,6% sur un an.

2510 millions de mises ont été faites en 2017, soit une augmentation de 20% par rapport à 2016, et de 256% depuis l'ouverture du marché il y a 5 ans, en 2012. Sur l’année 2017, un joueur a laissé 343 euros en moyenne chez les opérateurs de paris sportifs, soit 4,7% de plus qu’en 2016. Toujours selon l’Arjel, le marché des paris sportifs tire aujourd’hui l’essentiel de sa croissance du recrutement de nouveaux parieurs.

Aucun commentaire à «La Coupe du monde 2018, un bon « cru » pour les organisateurs de paris sportifs»

Laisser un commentaire

* Champs requis