Record de profits nets au premier semestre 2022 pour Stellantis

17 %
Au premier semestre 2022, le chiffre d'affaires de Stellantis a bondi
de 17%

Malgré des difficultés de production persistantes dans le secteur automobile, notamment dues à la pénurie de semi-conducteurs, Stellantis a effectué 8 milliards d’euros de bénéfices net au premier semestre de l’année 2022.

Fortes marges en Amériques du Nord

En progression de 34% sur un an, la marge nette du constructeur automobile français Stellantis a atteint 8 milliards d’euros au premier semestre 2022. Le groupe composé de Fiat-Chrysler et de PSA a publié ses résultats du semestre jeudi 28 juillet 2022. Son chiffre d’affaires a bondi de 17% à 88 milliards d’euros. Le quatrième groupe automobile mondial a également fait un résultat opérationnel de 12,4 milliards d'euros, en hausse de 44%. Pourtant, les ventes de Stellantis ont baissé de 7% au premier semestre 2022 à travers le monde.

42 milliards d’euros. Voilà le montant du chiffre d’affaires de Stellantis au premier semestre 2022 rien que pour l’Amérique du Nord. En an, celui-ci a donc grimpé de 10 milliards d’euros. En cause, une hausse de 10% de la production automobile et une hausse des prix à cause du déséquilibre entre l’offre et la demande. Par exemple, Jeep a augmenté ses prix de 8,2% supérieurs aux autres marques automobiles. Le coût moyen d’un véhicule du groupe est ainsi passé à 52.000 dollars au premier semestre 2022 en Amérique du Nord.

Progression de la vente de voitures électriques

Sur les autres continents, Stellantis a réussi à être rentable. En Amérique du Sud, Stellantis affiche une rentabilité de 13,9%, en Chine-Inde-Asie-Pacifique, la rentabilité est de 13,4%. En Europe, les ventes sont plus compliquées. En effet, en un an, la production de véhicules neufs a reculé de 18%. Ce sont ainsi 300.000 véhicules de moins qui ont été produits. En Europe, au premier semestre 2022, le chiffre d’affaires de Stellantis a ainsi reculé de 2%.

Sur le marché européen, Stellantis est le deuxième vendeur en termes de véhicules à moteur électrique vendus, avec 136.000 voitures vendues au premier semestre, soit une augmentation de 50%. La Peugeot 208 électrique est arrivée en tête des ventes en France et la Fiat 500 électrique en Allemagne et en Italie. « Au premier semestre, notre point mort est tombé à 40% des ventes. Nous pourrions encaisser une baisse de 60% des ventes, nous serions encore rentables », explique Carlos Tavares, le patron de Stellantis.


A découvrir