Règlement européen : la frite belge est sauvée

Cropped Favicon Economi Matin.jpg
Par Laure De Charette Publié le 24 juillet 2017 à 10h47
French Fries 2300928 1280
1La Belgique est le premier exportateur mondial de frites.

La guerre des frites n’aura pas lieu. Les représentants des 28 États membres ont renoncé à modifier les méthodes de cuisson des frites dans l’Union Européenne, ce qui aurait été une catastrophe pour l’industrie belge de la frite. Ils se sont contentés de fixer une température maximum de cuisson. Pour protéger la santé des Européens !

A la rescousse de la frite belge

« La frite belge est sauvée ! L'Europe a entendu la Belgique ! » s’est enthousiasmé Willy Borsus, le ministre belge de l'Agriculture sur Twitter. Lui et ses concitoyens peuvent en effet pousser un ouf de soulagement.

La proposition qui vient d’être adoptée vise à réduire la présence dans les aliments de l’acrylamide, une substance cancérigène bien connue, présente notamment dans les frites. Pour cela, il suffit de ne pas cuire les pommes de terre à une température supérieure à 120 degrés.

Pas de changement drastique

Mais les méthodes de cuisson traditionnelles, elles, pourront rester les mêmes. La baisse du taux d'acrylamide, décidée par les Etats membres, n'entraîne pas d'obligation de blanchir les frites avant de les cuire, bien que la technique soit recommandée.

Au-delà de son aspect purement anecdotique, ce nouveau règlement vise à réduire la présence de l’acrylamide, une substance cancérogène présente dans notre alimentation.

Cropped Favicon Economi Matin.jpg

Journaliste depuis 2005, Laure de Charette a d'abord travaillé cinq ans au service France du quotidien 20 Minutes à Paris, tout en écrivant pour Economie Matin, déjà. Elle est ensuite partie vivre à Singapour en 2010, où elle était notamment correspondante du Nouvel Economiste et où elle couvrait l'actualité politique, économique, sociale -et même touristique !- de l'Asie. Depuis mi-2014, elle vit et travaille à Bratislava, en Slovaquie, d'où elle couvre l'actualité autrichienne et slovaque pour Ouest France et La Libre Belgique.Elle est aussi l'auteur de plusieurs livres, dont "Chine-Les nouveaux milliardaires rouges" (février 2013, Ed. L'Archipel) et "Gotha City-Enquête sur le pouvoir discret des aristos" (2010, Ed. du Moment). Elle a, à nouveau, rejoint l'équipe d'Economie Matin en 2012.

Laisser un commentaire

* Champs requis