Santé : sommes-nous malades à cause de notre environnement ?

Cropped Favicon Economi Matin.jpg
Par Laure De Charette Modifié le 8 avril 2016 à 11h40
Pesticides Danger Sante Enquete Agriculture Pollution
3D'après l'OMS, trois millions d'enfants de moins de cinq ans meurent chaque année de causes et d'affections liées à l'environnement.

Nous dégradons notre environnement, et cela affecte notre santé. Un cercle vicieux dont il sera très dur de sortir ! Un cancérologue publie un livre choc à ce sujet, intitulé Comment naissent les maladies (éd. Les liens qui libèrent). D’après lui, c’est notre environnement qui nous rend malades.

Cancer et planète

"Si dans les vingt ans à venir, on prévoit 22 millions de cas de cancers par an, c’est, de façon prédominante, dû à une dégradation de l’environnement", affirme le cancérologue Dominique Belpomme dans un entretien à Télérama. D’après lui, 70 à 90 % des cancers seraient d’ailleurs liés à l’environnement.

Il n’est pas le seul à le dire.

Comme l’explique le site internet de l’Institut national de prévention et d'éducation pour la santé (INPES), en santé publique, l’environnement est aujourd'hui considéré comme l'ensemble des facteurs pathogènes "externes" ayant un impact sur la santé (substances chimiques toxiques, radiations ionisantes, germes, microbes, parasites, etc.), par opposition aux facteurs "internes" (causes héréditaires, congénitales, fonctionnelles, lésionnelles, psychosomatiques, etc.).

La santé environnementale est alors l’ensemble des effets sur la santé de l’homme dus à ses conditions de vie (expositions liées à l’habitat et/ou expositions professionnelles par exemple, nuisances tels que le bruit ou l’insalubrité), la contamination des milieux (eau, air, sol, etc.) et aux changements environnementaux (climatiques, ultra-violets, etc).

L'environnement, la clé d'une meilleure santé

En fait, rien de nouveau sous la lune : dès 1999, l'Organisation mondiale de la santé (OMS) a déclaré que "l'environnement est la clé d'une meilleure santé".

Chaque jour, on en découvre un peu plus sur l’impact de la dégradation de notre planète sur notre santé. Ainsi on commence à prendre conscience que les pesticides pourraient avoir un lien avec la survenue de l'autisme. Dans les régions agricoles, le nombre d’enfants autistes est en forte hausse.

Les chercheurs ont découvert que les risques d'autisme étaient d'autant plus élevés que le contact avec les pesticides se faisait au deuxième et au troisième trimestre de la grossesse. Le développement du cerveau du fœtus pourrait être particulièrement sensible aux pesticides.

Cropped Favicon Economi Matin.jpg

Journaliste depuis 2005, Laure de Charette a d'abord travaillé cinq ans au service France du quotidien 20 Minutes à Paris, tout en écrivant pour Economie Matin, déjà. Elle est ensuite partie vivre à Singapour en 2010, où elle était notamment correspondante du Nouvel Economiste et où elle couvrait l'actualité politique, économique, sociale -et même touristique !- de l'Asie. Depuis mi-2014, elle vit et travaille à Bratislava, en Slovaquie, d'où elle couvre l'actualité autrichienne et slovaque pour Ouest France et La Libre Belgique. Elle est aussi l'auteur de plusieurs livres, dont "Chine-Les nouveaux milliardaires rouges" (février 2013, Ed. L'Archipel) et "Gotha City-Enquête sur le pouvoir discret des aristos" (2010, Ed. du Moment). Elle a, à nouveau, rejoint l'équipe d'Economie Matin en 2012.

Aucun commentaire à «Santé : sommes-nous malades à cause de notre environnement ?»

Laisser un commentaire

* Champs requis