Made in France et écolo, le sapin de Noël naturel ne connait pas la crise

Cropped Favicon Economi Matin.jpg
Par Laure De Charette Publié le 16 novembre 2012 à 2h30

Arnaud Montebourg aurait pu poser en photo avec un sapin de Noël derrière lui… Made in France (pour certains), bios, et naturels de surcroît, « les sapins commercialisés sur le marché français en décembre ne sont pas coupés dans les forêts. Ils sont un vrai produit de culture et sont issus d’une production agricole raisonnée et contrôlée », a cru bon de rappeler hier l’Association Française du Sapin de Noël Naturel, en vue des fêtes de Noël.

L'an dernier, 5,5 millions de sapins naturels ont été achetés, à environ 24,70 € l’unité. Avec un chiffre d’affaires de 137 millions d’euros en 2011, ce marché ne connait pas la crise. Il a même enregistré l’an dernier une hausse de 11% par rapport à 2010 ! Et ce alors même que le prix moyen du sapin augmente d’année en année. Et pour cause : la demande reste supérieure à l’offre. En Europe, 80% des sapins achetés par les familles, essentiellement durant la première quinzaine de décembre, sont naturels, et non artificiels. L’an dernier, des pépiniéristes ont même eu du mal à satisfaire les clients qui optaient pour un sapin de plus d’1 mètre 50, dans la mesure où il faut 9 ans pour qu’il atteigne une telle taille.

Cultivés en France, en Bourgogne notamment, sur une superficie estimée à plus de 5 000 hectares, les sapins de Noël sont de véritables produits agricoles. Mais la France, contrairement à l’Allemagne, n’est pas autosuffisante en la matière, et doit importer un cinquième de ses besoins, notamment du Danemark, premier exportateur mondial de sapins, et de Belgique, numéro deux en la matière.

Cropped Favicon Economi Matin.jpg

Journaliste depuis 2005, Laure de Charette a d'abord travaillé cinq ans au service France du quotidien 20 Minutes à Paris, tout en écrivant pour Economie Matin, déjà. Elle est ensuite partie vivre à Singapour en 2010, où elle était notamment correspondante du Nouvel Economiste et où elle couvrait l'actualité politique, économique, sociale -et même touristique !- de l'Asie. Depuis mi-2014, elle vit et travaille à Bratislava, en Slovaquie, d'où elle couvre l'actualité autrichienne et slovaque pour Ouest France et La Libre Belgique. Elle est aussi l'auteur de plusieurs livres, dont "Chine-Les nouveaux milliardaires rouges" (février 2013, Ed. L'Archipel) et "Gotha City-Enquête sur le pouvoir discret des aristos" (2010, Ed. du Moment). Elle a, à nouveau, rejoint l'équipe d'Economie Matin en 2012.

Aucun commentaire à «Made in France et écolo, le sapin de Noël naturel ne connait pas la crise»

Laisser un commentaire

* Champs requis