Taxes américaines sur le vin : 100 000 emplois menacés en France

Par Olivier Sancerre Modifié le 25 février 2020 à 11h39
Taxes Douanes Us Vins 1
500 000Le secteur viticole français compte 500 000 emplois directs et indirects.

Le secteur viticole craint des conséquences importantes des taxes américaines sur les importations de vins européens. Ce sont 100 000 emplois directs et indirects qui seraient concernés.

La filière viticole française, qui fait travailler directement et indirectement un demi-million de personnes, craint la suppression de 100 000 emplois si les taxes douanières imposées par les États-Unis sur les importations se maintiennent. Depuis octobre dernier, l'administration Trump a mis en place un taux de 25% sur les importations d'alcool européen de moins de 14 degrés, suite au jugement de l'Organisation mondiale du commerce (OMC) dans le dossier concernant les aides publiques versées à Airbus. L'OMC a donné raison aux États-Unis qui ont donc pu imposer ces barrières tarifaires à des produits, qui n'entretiennent d'ailleurs aucun lien avec Airbus.

Des exportations en recul de 30%

Ces taxes ont d'ores et déjà un impact sur le volume de vins exportés aux États-Unis : en 2019, ce volume était en recul de 30% alors que le pays représente le premier marché pour les exportateurs de vins français. Heureusement, les ventes ont progressé à l'international l'an dernier, ce qui a permis de compenser les pertes américaines. Malgré tout, Jean-Marie Barillère, le président du comité national des interprofessions des vins à appellations et indications géographiques (CNIV), a tiré l'alarme durant le salon de l'agriculture. Le secteur demande ainsi la mise en place d'un fond de compensation de 300 millions d'euros pour soutenir la filière.

Un fond de compensation de 300 millions d'euros

Mais la création de ce fond, soutenu par Paris, doit encore recevoir l'aval de la Commission européenne. Or, le feu vert est loin d'être garanti au vu des négociations très difficiles pour le budget européen pour 2021-2027… La Fédération des exportateurs de vins et spiritueux (FEVS) estime de son côté que les taxes américaines, si elles devaient rester en place, pourraient impacter un tiers des entreprises du secteur viticole, qui perdraient alors 50% de leur chiffre d'affaires.

Journaliste adepte des nouvelles technologies et de l'économie en général, Olivier est aussi un féru d'histoire et pour son plaisir, il parcourt les musées partout dans le monde.

Aucun commentaire à «Taxes américaines sur le vin : 100 000 emplois menacés en France»

Laisser un commentaire

* Champs requis