Téléphonie mobile : Orange, premier de la classe, Free bon dernier

Par Anton Kunin Modifié le 24 juin 2014 à 14h03

Mesurer la réception mobile dans un train en marche, dans une petite commune de Bourgogne, sur une autoroute en Alsace, dans un train ou dans un immeuble parisien, c'est ce qu'ont fait les enquêteurs de l'Arcep. Comme chaque année, l'autorité de régulation des télécoms a mesuré les performances des réseaux des quatre opérateurs mobiles français pour permettre aux consommateurs de mieux faire leur choix, mais aussi s'assurer qu'ils respectent bien leurs obligations réglementaires. Résultat ? Orange sort largement vainqueur avec 213 tests au-dessus de la moyenne sur 258, tandis que Free arrive bon dernier avec seulement deux tests au-dessus de la moyenne (75 pour Bouygues, 38 pour SFR).

Pour leur service voix, les quatre opérateurs hexagonaux ont obtenu des résultats très disparates : sur les différents critères utilisés, Orange affiche des résultats supérieurs à la moyenne dans 78 des tests réalisés, Bouygues pour 16, SFR pour 5 et Free pour... un seul !

3,2 % des SMS se perdent en chemin

En ville, la qualité des communications voix d'Orange est au maximum possible et stable, celles de Bouygues et Free tendent à se rapprocher des 100 %, tandis que celle de SFR plafonne à 95 %. Bonne nouvelle pour les usagers : les opérateurs déploient progressivement leurs réseaux sur les autoroutes et à proximité des voies ferrées. Ainsi, si en 2012 on pouvait communiquer depuis sa voiture ou dans le train dans 70 à 80 % des cas selon l'opérateur, la fourchette se situe désormais entre 80 % et 90 %.

Côté SMS, tous les opérateurs obtiennent au moins 94 % de SMS reçus en moins de 30 secondes, mais l'enquête fait apparaître d'importantes différences. Orange se situe à 98 % de SMS reçus, mais ses performances se sont dégradées depuis quelques années, tandis que Bouygues améliore progressivement les siennes et s'approche des 97% .

Le data, talon d'Achille de SFR et Free

Pour la transmission des données, Orange décroche encore le premier prix avec 135 tests notés au-dessus de la moyenne (sur 153) - comme par exemple télécharger une vidéo de plusieurs mégas dans la rue, ou surfer cinq minutes d'affilée sans problème - Bouygues est au-dessus de la moyenne dans 59 tests, SFR 33 et Free n'obtient qu'une seule note au dessus de la moyenne.

Globalement, les télécoms français ont encore des efforts à accomplir pour améliorer leur réseau, et ce sur l'ensemble du territoire. A l'échelle du pays et tous opérateurs confondus, une communication voix aboutit et se maintient au-delà de 5 minutes dans seulement 92,2 % des cas. Côté SMS, toujours, tous opérateurs confondus, 93,9% des textos sont reçus dans un délai inférieur à 30 secondes et 3,2 % ne sont jamais reçus. Et dès qu'on s'intéresse aux données, les performances chutent encore : l'accès à un site Internet a été possible dans 89,9% des cas, et seules 84,1% des navigations se sont maintenues au-delà de 5 minutes.

Au vu de ces résultats, Orange est en position confortable par rapport à la concurrence. Bouygues et SFR, par contre, auront du mal à vanter encore à coup de publicités les mérites de leurs réseaux pourtant si mal notés par l'Arcep. Orange peut plus sereinement envisager mettre en oeuvre sa hausse programmée des tarifs, notamment pour les abonnés professionnels, le service étant très supérieur à la moyenne, tandis que Bouygues et SFR devront innover (avec la 4G ?) s'ils ne veulent pas se faire déborder. Quant à Free, il n'aura pas de mal à continuer à écouler des forfaits à 2 euros, mais pour ceux à 19,99, que l'on retrouve à l'identique ou presque chez ses concurrents, ce sera un peu plus dur...