UMP : Juppé échoue, Fillon fonce devant les tribunaux

Cropped Favicon Economi Matin.jpg
Par Laure De Charette Publié le 26 novembre 2012 à 1h31

C’est bien la première fois qu’un grand parti politique, ayant gouverné de surcroît, va s’affronter devant les juges. Alain Juppé était censé mettre un peu d’ordre au sein de l’UMP après la contestation des résultats à l’issue des élections internes au Parti survenues dimanche. En vain ! Le chaos a eu raison de lui. Résultat, le conflit sans merci qui oppose les deux supposés ténors de la droite, Jean-François Copé d’un côté, et François Fillon de l’autre, risque de s'aggraver encore : l’ex-Premier ministre vient d’annoncer qu'il va demander aux tribunaux de « rétablir la vérité des résultats ». Il l'avait prévenu, et il compte bien le faire : si personne ne l’écoute, il ira en justice.

Les tentatives de négociation entre les deux rivaux à l'Assemblée nationale n’auront pas duré longtemps, malgré les encouragements de Nicolas Sarkozy, sorti du bois pour la première fois depuis le début de la querelle sous la forme d’un coup de fil à Juppé. C’est peu de temps après le début de la réunion, hier soir, qu’Alain Juppé, président-fondateur de l'UMP, a claqué la porte, estimant que les conditions de sa médiation n'étaient pas réunies et que sa mission était donc terminée. La « galère » qu’il redoutait n’aura pas vogué longtemps.

Résultat, Jean-François Copé dit qu’il s’en tient à l'examen du litige par la commission des recours internes à l'UMP. Pas Fillon, qui conteste la légitimité de cette instance, truffée de Copéistes. Il a en outre déclaré dans un communiqué que son rival « porte seul la responsabilité » de cet échec.

Le Parti socialiste et le Front National doivent se frotter les mains, voyant dans ce combat entre deux factions les prémices de l’éclatement du principal parti d'opposition.

Cropped Favicon Economi Matin.jpg

Journaliste depuis 2005, Laure de Charette a d'abord travaillé cinq ans au service France du quotidien 20 Minutes à Paris, tout en écrivant pour Economie Matin, déjà. Elle est ensuite partie vivre à Singapour en 2010, où elle était notamment correspondante du Nouvel Economiste et où elle couvrait l'actualité politique, économique, sociale -et même touristique !- de l'Asie. Depuis mi-2014, elle vit et travaille à Bratislava, en Slovaquie, d'où elle couvre l'actualité autrichienne et slovaque pour Ouest France et La Libre Belgique. Elle est aussi l'auteur de plusieurs livres, dont "Chine-Les nouveaux milliardaires rouges" (février 2013, Ed. L'Archipel) et "Gotha City-Enquête sur le pouvoir discret des aristos" (2010, Ed. du Moment). Elle a, à nouveau, rejoint l'équipe d'Economie Matin en 2012.