Des ventes de chewing-gums en baisse… à cause des smartphones !

Cropped Favicon Economi Matin.jpg
Par Emilia Capitaine Modifié le 26 juin 2017 à 14h08
Chewing Gums Baisse Ventes Caisses Supermarches Smartphones
7 %En France, depuis le début de l'année 2017, les ventes de cheming-gums ont chuté de 7 %.

Depuis le début de l’année 2017, les ventes de chewing-gums ont diminué de 7 % en France, confirmant ainsi une tendance à la baisse qui dure depuis plusieurs années. Cette perte de vitesse du secteur s’explique par deux phénomènes : l’utilisation du smartphone par les clients des supermarchés lorsqu’ils font la queue pour payer, et l’apparition des caisses automatiques.

Le marché du chewing-gum en recul

Le marché du chewing-gum poursuit inexorablement sa chute. Depuis le début de l’année 2017, il a reculé de 7 % d’après les chiffres de l’institut Nielsen. Des mauvaises performances que Mathias Dosne, le directeur général de Mondelez en France, attribue dans Les Echos à l'essor des smartphones. Rappelons que Mondelez est une multinationale agroalimentaire américaine, particulièrement bien implantée dans le marché des confiseries et du chocolat. Avec sa marque Hollywood, elle domine, aux côtés de Wrigley, le secteur du chewing-gum.

Mais depuis la généralisation des smartphones, les ventes de chewing-gum sont en chute libre. Pourquoi ? Tout simplement parce que les clients des supermarchés ont le nez plongé dans leur smartphone lorsqu’ils font la queue à la caisse et ne regardent plus autour d’eux. Or, les chewing-gums ainsi que certaines confiseries sont précisément placés à proximité des caisses. Ce qui était autrefois un emplacement stratégique (qui ne s’est jamais laissé tenter par un plaisir coupable de dernière minute ?), passe désormais inaperçu.

Autre facteur expliquant cette perte de vitesse du chewing-gum : le rétrécissement des files d’attente sous l'effet du développement des caisses automatiques.

Comment redynamiser le marché

Autant d’évolutions qui mettent à mal le secteur du chewing-gum. Ce dernier a bien tenté de réagir, mais ses différentes tentatives n’ont pour l’instant pas permis d’enrayer la chute des ventes, même s’il y a du mieux. En effet, comme le constate Mathias Dosne dans Les Echos, le secteur se porte mieux qu’il y a trois ans « où la chute des ventes était à deux chiffres ».

La solution pour redynamiser le secteur pourrait bien se trouver dans une plus grande adaptation aux habitudes des consommateurs, en exploitant la place qu’ont pris les smartphones dans leurs vies. Interrogé à ce sujet, Mathias Dosne s’est montré évasif, mais a annoncé que les réseaux sociaux pourraient être au cœur de la stratégie du groupe pour relancer les ventes de chewing-gums.

Aucun commentaire à «Des ventes de chewing-gums en baisse… à cause des smartphones !»

Laisser un commentaire

* Champs requis