Produits électroménagers : 14,7 millions d’unités vendues en 2016

Par Anton Kunin Modifié le 1 février 2017 à 6h26
Electromenager Reparation Consommation Obsolescence Programmee Seb
4,9 milliards d'eurosLes Français ont dépensé 4,9 milliards d'euros en produits électroménagers en 2016.

L’année 2016 a été un bon cru pour les produits électroménagers : les Français en ont acheté 14,7 millions, pour une somme totale de 4,9 milliards d’euros, révèle le groupement professionnel des fabricants d’appareils ménagers GIFAM.

Les Français ont acheté des réfrigérateurs, des rasoirs et des robots culinaires

En gros électroménager, le produit « star » de l’année écoulée est le réfrigérateur : 2,7 millions ont été vendus. Il est suivi de près par le micro-ondes (2,5 millions), viennent ensuite le lave-vaisselle (1,5 million) et le four électrique (1,1 million). Les produits qui affichent la croissance la plus marquée par rapport à 2015 sont le lave-linge (+2,4 %), le four électrique (+2,3 %), le sèche-linge (+1,9 %) et la table de cuisson (+1,9 % également).

En petit électroménager, les appareils pour la beauté et le bien-être se sont vendus à 15,9 millions d’unités et affichaient une croissance de 9,6 % par rapport à 2015, principalement tirée par les rasoirs électriques pour hommes. L’autre catégorie star, bien que dans une moindre mesure : les appareils pour le petit déjeuner : 9,9 millions d’unités écoulées, mais un recul de 2,4 % sur un an. Les différents appareils de cuisson (robots, blenders, extracteurs) affichent également une belle croissance.

Électroménager : les grandes tendances

Mais le consommateur de 2016 n’est pas celui des années 1960 ou 1970. Il s’intéresse de plus en plus aux produits connectés (1,7 % du gros électroménager et 2,4 % du petit électroménager l’est déjà). Il privilégie la personnalisation (modularité notamment), l’ergonomie et le design. L’incastrable, qui représente 36 % des ventes, est en progression de 1,3 % sur un an. La commande vocale est également une fonctionnalité qui commence à intéresser.

Si le prix est un critère déterminant dans les secteurs comme l’alimentaire, l’automobile et la téléphonie, dans l’électroménager, ce sont la marque et les performances des appareils que les consommateurs regardent en premier, constatent les auteurs de l’étude. La durabilité, la réparabilité et le SAV sont également des facteurs qui influencent les décisions des consommateurs.

Les grandes surfaces spécialisées plébiscitées

Mais où les Français, achètent-ils ces appareils ? En gros électroménager, l’hypermarché perd du terrain d’année en année : 34,3 % des ventes s’y réalisent, contre 39,8 % en 2011. Parallèlement, les grandes surfaces spécialisées gagnent une part de plus en plus importante (50,2 % des ventes contre 40,7 % en 2011). 18 % des ventes se font sur Internet : un canal certes présent, mais dont la progression s’est beaucoup ralentie ces dernières années.