Projet de Loi Finances 2023 : les changements attendus

Le Projet de Loi Finances 2023 inclut plusieurs changements économiques, immobiliers et pratiques à compter du 1er janvier 2023.

Cropped Favicon Economi Matin.jpg
Par Benoit Vrignaud Publié le 27 décembre 2022 à 11h10
Projet De Loi Finances 2023 Changements
1.709 €Le SMIC reçoit une revalorisation dès le 1er janvier 2023. son nouveau montant brut est de 1.709 euros mensuels.

Les nouveautés du Projet de Loi Finances 2023

Le Projet de Loi Finances de 2023 entre en vigueur dès le premier janvier. Il vise à relancer la consommation des Français. Plusieurs ajustements économiques vont donc s’opérer dans ce but. On retrouve tout d’abord l’augmentation du SMIC. Basé sur le pouvoir d’achat et donc indirectement sur l’inflation, le SMIC va être revalorisé comme c’est le cas en chaque début d’année. Le taux horaire sera donc de 11,27 euros en 2023 contre 11,07 euros en 2022. Il s’agit d’une augmentation de 1,81%. Le salaire mensuel brut devrait plafonner à 1.709,28 euros.

D’autre part, les impôts vont baisser. Plus précisément le taux des impôts sur le revenu va être ajusté selon les prix à la consommation. La hausse de 2022, de 5,2% devrait continuer en 2023. Ce changement va bénéficier à de nombreux Français qui devraient y gagner 6,2 millions d’euros comme l’a annoncé Gabriel Attal, le ministre délégué aux Comptes publics. Le prélèvement à la source reçois également un aménagement puisque le seuil d’écart pour le moduler baisse de 10% à 5%. Concrètement si une baisse importante de revenus s’opère au cours de l’année, la démarche de modification sera plus accessible.

Logement, impôts, taxes, CPF, les changements économiques

La taxe habitation va disparaitre. Elle accompagne la suppression de la redevance audiovisuelle. Fortement controversée dans le milieu journalistique, cette suppression intervient après une baisse progressive depuis 2018. Ainsi le 1er janvier 2023 marquera la fin de la taxe habitation sur les résidences principales. Toujours dans le secteur du logement, une taxe va augmenter. Il s’agit d’une hausse de la taxe sur les logements vacants. Tous les logements inoccupés à usage d’habitation et vides depuis plus de deux ans de suite sont directement concernés par la hausse.

Les formations habituellement réglée par l’intermédiaire du Compte CPF devront désormais inclure une partie de financement personnel. Le taux du Plan Epargne Logement va également augmenter, de 1% à 2% en 2023. Enfin l’allocation adulte handicapés sera dé-conjugalisée à partir du 1er janvier 2023. Elle permettra ainsi de ne pas inclure dans le calcul des droits les déclarations de revenus d’un conjoint, étendant ainsi l’aide à plusieurs personnes envers qui la situation était jusqu’à présent défavorable.

Aucun commentaire à «Projet de Loi Finances 2023 : les changements attendus»

Laisser un commentaire

* Champs requis