Réforme des retraites : quelles prévisions pour la grève du 19 janvier 2023 ?

Un jour avant la journée de mobilisation contre la réforme des retraites, les Français savent enfin à quoi s’attendre. La grève du 19 janvier 2023 s’annonce dure, à la limite du blocage du pays. Et les syndicats espèrent que cette première journée de manifestations et débrayages soit suivie de nombreuses autres. Car leur objectif est simple : le retrait pur et simple de la réforme.

Paolo Garoscio
Par Paolo Garoscio Modifié le 18 janvier 2023 à 8h49
Greve 19 Janvier 2023 Reforme Des Retraites Previsions Mobilisation
66%66% des Français sont opposés à la réforme des retraites.

SNCF : grève massive annoncée, peu de trains circulent

Sans surprise, les cheminots sont aux premières lignes pour la grève du 19 janvier 2023. Au point d’inquiéter Clément Beaune, ministre délégué aux Transports. Il conseille aux Français qui le peuvent de tout simplement ne pas se déplacer.

Car les prévisions de trafic sont noires. Peu de TGV vont circuler : à peine 1 sur 5 sur l’axe Atlantique, 1 sur 3 sur les axes Nord et Sud-Est, 1 sur 3 pour les Ouigo et 1 sur quatre sur l’axe Est.

En région, ce n’est guère mieux : la mobilisation contre la réforme des retraites met à mal le réseau TER (1 TER sur 10 en moyenne) et le réseau Intercité, complètement à l’arrêt.

Île-de-France : la RATP se mobilise contre la réforme des retraites

L’Île-de-France va être durement touchée par la grève dans les transports : mis à part les deux lignes automatisées du métro, la 1 et la 14, qui seront de fait prises d’assaut, ce sont entre 50% et 75% des métros qui ne circuleront pas. Des lignes entières seront à l’arrêt : la 8, la 10 et la 11.

Les RER A et B ne sont pas épargnés : là aussi entre 50% et 75% des trains ne circuleront pas. Sur les lignes RER C, D et E, seuls 10% des trains sont prévus. Les syndicats n’auront pas réussi à atteindre la mobilisation « zéro transport », mais ne sont pas loin d’y parvenir.

Les professeurs feront-ils grève ? Ceux des écoles, oui !

La fonction publique est également de la partie : 70% des professeurs des écoles s’annoncent en grève jeudi 19 janvier 2023 contre la réforme des retraites. Pour Paris, un tiers des écoles devraient être fermées. Les parents devront donc s’organiser.

Au collège et au lycée, c’est le mystère : sans obligation de se déclarer grévistes, les professeurs feront ce qu’ils voudront. Mais les fédérations étudiantes, et notamment au lycée, appellent les élèves à la grève contre la réforme des retraites.

Le reste de la fonction publique serait également concerné, une intersyndicale contre le projet d’Emmanuel Macron s’étant créée.

Énergie : le point crucial de la grève

Le secteur de l’énergie est scruté : il pourrait créer le chaos s’il se lance dans une grève d’usure et un mouvement reconductible.

La CGT pétrole annonce un débrayage, sans blocage, pour jeudi 19 janvier 2023. Mais il y aura malgré tout une baisse dans la production et les livraisons, notamment de carburant, qui causera quelques pénuries dans les stations-essence en France.

Le reste du secteur de l’énergie a annoncé, de son côté, des actions. Notamment la coupure ciblée contre les élus qui soutiendraient la réforme des retraites. Si les syndicats ne menacent pas encore de black-out la France, une baisse de la production et des coupures pourraient survenir.

Les deux secteurs industriels sont aussi ceux qui prévoient d’ores-et-déjà une mobilisation de longue durée reconductible. Si le gouvernement ne fait pas machine arrière sur son projet de réforme des retraites.

Grève contre la réforme des retraites : les « black blocks » de la partie ?

La grogne des Français, majoritairement opposés à la réforme des retraites, devrait se montrer dans la rue. Malgré un temps peu clément et le froid qui revient sur le territoire français, plusieurs centaines de milliers de personnes devraient descendre dans la rue en France. C’est l’avis des services de renseignement.

À Paris, les cortèges pourraient réunir plusieurs dizaines de milliers de personnes, selon les autorités. Et l’inquiétude concernant des possibles tensions et heurts avec les forces de l’ordre sont au plus haut. Les black blocks sont attendus par centaines dans la Capitale. Ainsi que dans les villes de province.

Paolo Garoscio

Après son Master de Philosophie, Paolo Garoscio s'est tourné vers la communication et le journalisme. Il rejoint l'équipe d'EconomieMatin en 2013.   Suivez-le sur Twitter : @PaoloGaroscio

Aucun commentaire à «Réforme des retraites : quelles prévisions pour la grève du 19 janvier 2023 ?»

Laisser un commentaire

* Champs requis