RER urbain : la nouvelle ambition nationale d’Emmanuel Macron

Emmanuel Macron a dévoilé dimanche 27 novembre 2022 dans une vidéo Youtube, sa nouvelle ambition nationale : l’installation dans les plus grandes métropoles françaises d’un RER urbain.

Cropped Favicon Economi Matin.jpg
Par Benoit Vrignaud Modifié le 6 décembre 2022 à 13h24
Rer Urbain Métropole Macron
4 MILLIARDS €LE prix moyen de l'installation d'un RER est de 4 milliards d'euros. Le RER urbain est donc une ambition couteuse

Le RER urbain, une ambition écologique et sociale

Emmanuel Macron a fait part dimanche 27 novembre d’une nouvelle ambition nationale : la mise en place d'un RER urbain dans les grandes métropoles françaises. Il s’agit d’un projet qui s’inscrit dans une stratégie de développement des moyens de transport plus écologiques, notamment dans les grandes villes. Le Président se prête depuis plusieurs semaines à la communication au moyen de vidéos YouTube dans lesquelles il répond directement aux Français sur l’alimentation, le logement, les transports et l’énergie.

L’annonce de ce projet représente pour lui un « super objectif pour l’écologie, l’économie et la qualité de vie ». Il s’inscrit dans un projet prévu sur le long terme et qui nécessite une étroite collaboration des régions et des collectivités locales. Ce projet ambitionne donc l’installation dans les dix plus grandes agglomérations françaises de réseaux de RER et de trains urbains.

Mise en marche d'un projet qui devrait s'achever horizon 2033

Aucun calendrier ne semble pouvoir être fixé ou annoncé concrètement dans la mesure où le développement du projet devrait durer 10 ans. Certaines métropoles telles que Bordeaux, Lille ou Strasbourg ont déjà débuté des travaux avant même l’annonce du projet de mobilité urbaine responsable. Des études sont en cours dans les autres métropoles. Elles permettront de décider du rythme de mise en place et de démarrage des différents travaux.

Au travers de la mise en marche de cette nouvelle mesure sociale et écologique, l’objectif du Président s’inscrit dans un engagement en faveur de la neutralité carbone et de la fin des énergies fossiles, au moyen d’un investissement dans le ferroviaire et dans la rénovation des petites lignes dans les zones rurales. Applaudis par Clément Beaune, ministre des Transports, le projet de transformation majeure écologique et sociale devrait susciter des emplois et garantir à la France « une vraie stratégie de développement urbain »

Aucun commentaire à «RER urbain : la nouvelle ambition nationale d’Emmanuel Macron»

Laisser un commentaire

* Champs requis