Pollution : les voitures automatiquement verbalisées dans les ZFE en 2024

Paolo Garoscio
Par Paolo Garoscio Modifié le 1 novembre 2022 à 11h48
Zfe Verbalisation Pollution Automatique Amende France 2024
68 EUROSL'amende pour non-respect de la ZFE sera de 68 euros.

La lutte contre la pollution des voitures, le secteur des transports étant l’un des secteurs les plus émetteurs de gaz à effet de serre, particules fines et autres polluants, passe par la lutte contre les vieux moteurs. Et par l’électrification du parc automobile. Mais en attendant 2035 et l’interdiction de vendre des voitures neuves à motorisation thermique, c’est par les ZFE que le gouvernement veut agir.

Dans les ZFE, la verbalisation sera bientôt automatique

Il y aura de plus en plus de ZFE (Zones à Faibles Émissions) en France : 11 sont déjà instaurées, et 32 autres sont prévues. De quoi limiter la possibilité de rouler des automobilistes qui ne disposent pas d’un véhicule récent. Les ZFE prévoient en effet des zones où les voitures les plus vieilles, qui sont aussi celles émettant le plus de pollution, sont interdites.

Mais comment faire pour que les automobilistes respectent les interdictions ? Simplement en les verbalisant. Mardi 25 octobre 2022, le comité ministériel de suivi des ZFE a donc annoncé l’arrivée de la verbalisation automatique. Elle existe déjà ailleurs qu’en France : dès lors qu’une voiture non autorisée est repérée par les caméras de surveillance, une amende est envoyée.

Pollution : une amende de 68 euros dès 2024

Les détails techniques de ce nouveau système ne sont pas encore connus. Néanmoins, ce n’est pas compliqué à mettre en place : la plaque d’immatriculation suffit à identifier le modèle et son année. Donc, à identifier quelle est sa motorisation et dans quelle catégorie Crit’Air elle tombe.

Dès 2023, ce seront les véhicules Crit’Air 5 (diesel produits avant 2001) qui ne pourront plus rouler dans les ZFE. Puis, en 2024 et 2025, les véhicules Crit’Air 4 et 3, respectivement. Les contrôles et les verbalisations automatiques ne devraient toutefois pas avoir lieu avant 2024, selon FranceInfo.

Le montant de l’amende pour lutter contre la pollution ? 68 euros maximum, a précisé le ministère de la Transition écologique. Le ministre, Christophe Béchu, n’a pas manqué de faire une petite gaffe qui a donné quelques sueurs froides aux Français. Il avait annoncé une amende maximum de catégorie 4, soit 750 euros, avant d’être corrigé par son cabinet.

Paolo Garoscio

Après son Master de Philosophie, Paolo Garoscio s'est tourné vers la communication et le journalisme. Il rejoint l'équipe d'EconomieMatin en 2013.   Suivez-le sur Twitter : @PaoloGaroscio

Aucun commentaire à «Pollution : les voitures automatiquement verbalisées dans les ZFE en 2024»

Laisser un commentaire

* Champs requis