Les énergies vertes représenteront un quart de la production mondiale d'électricité en 2018
En 2012, les investissement mondiaux liés aux énergies vertes ont représenté pas moins de 244 milliards de dollars. cc/flickr/steve.grosbois

 

Alors que les émissions mondiales de CO2 ont atteint leur pic record en 2012, un ciel moins noir s'ouvre en matière d'énergie.

 

L'Agence Internationale de l'énergie (AIE) a publié mercredi son dernier rapport sur les énergies renouvelables. Et ces dernières devraient progresser dans les mentalités, mais aussi dans les faits, plus vite que prévu durant les cinq années prochaines. Ainsi en 2018, la part d'énergies renouvelables dans la production mondiale d'électricité devrait représenter 25 %, selon cette agence de l'OCDE.

 

Les énergies renouvelables en passe de dépasser le nucléaire


Toujours au niveau des prévisions, l'AIE estime qu'en 2016, les barrages, les éoliennes, les fermes solaires, bref, toutes les technologies électrique écologiques fourniront plus d'électricité que le gaz, mais aussi que le nucléaire. Ce secteur énergétique deviendrait ainsi la seconde source de production électrique de la planète, juste derrière l'indétronable charbon. Une nette progression par rapport à 2006 et 2001 où la part d'énergies vertes représentait respectivement 19 et 20 % du mix énergétique global.

 

Les pays émergents porteurs du développement des énergies vertes dans le monde


La courbe de croissance de la production électrique, verte, devrait, selon les estimations de l'AIE, atteindre les 40 % sur la période allant de 2012 à 2018, à 6,850 Térawatt/heures (TWh), soit une hausse réelle de 6 % par an. Et point étonnant, ce sont les pays hors de l'OCDE qui devraient tirer la croissance des énergies renouvelables, à raison des deux-tiers de ces dernières. La Chine assurera 40 % de la croissance à elle seule !

La raison d'un tel développement ? La prise de conscience de plus en plus évidente de la durée limitée des énergies fossiles, de la nécessité de préserver l'environnement, mais surtout le fait que ces types d'énergie, autrefois chères et élitistes, deviennent aujourd'hui de plus en plus compétitives.  

 

Jean-Baptiste Le Roux est journaliste. Il travaille également pour Radio Notre Dame où il s'occupe du site Internet. Il a travaillé pour Jalons, Causeur et Valeurs Actuelles avec Basile de Koch avant de rejoindre Economie Matin, à sa création, en mai 2012. Il est diplômé de l'Institut européen de journalisme et membre de l'Association des Journalistes de Défense.


Ecoquick

Prev Next

Le salaire moyen des fonctionnaires a diminué de 0,8 % en 20…

A l’heure où Manuel Valls semble vouloir mettre l’Etat au régime, ce sont du moins des paroles pour l’instant, il en est qui connaissen... Lire la suite

Des salariés de PSA reversent leurs primes de 40 centimes au…

Insolite ! Des salariés de l’usine PSA de Valenciennes ont décidé de reverser leurs primes de participation aux Restos du Coeur, les ju... Lire la suite

Internet : réparer la faille Heartbleed pourrait ralentir la…

La faille est de taille, la réparation également. D’après des experts américains interrogés sur Heartbleed, réparer cette faille de séc... Lire la suite

S'inscrire à la newsletter

   
Economie Matin
CAC40 4,379.75 ▲34.40 (0.79%)
DowJones 16,356.77 ▲94.21 (0.58%)
Nikkei $14,417.68 ▲420.87 (3.01%)
INDEXEURO:PX1

CAC40

Company ID [INDEXEURO:PX1] Last trade:4,379.75 Trade time:3:52PM GMT+2 Value change:▲34.40 (0.79%)
INDEXDJX:.DJI

DowJones

Company ID [INDEXDJX:.DJI] Last trade:16,356.77 Trade time:10:07AM EDT Value change:▲94.21 (0.58%)
INDEXNIKKEI:NI225

Nikkei

Company ID [INDEXNIKKEI:NI225] Last trade:$14,417.68 Trade time:3:00PM GMT+9 Value change:▲420.87 (3.01%)

Les + lus

Smartphone et tablette

economie matin-300x520

A la Une

Manuel Valls : "Pas de remise en cause du Smic"

Manuel Valls : "Pas de remise en cause du Smic"

Une déclaration qui vient appuyer les remontrances de Najat Vallaud-Belkacem à Pierre Gattaz (lire ici), qui avait propo...