Un businessman anglais casse une bouteille à 64000 euros
    Par
  • mercredi 25 juillet 2012 04:34
  • A vous de réagir
  • S'inscrire à la newsletter
  • Taille de police Réduire la taille de la police Réduire la taille de la police Augmenter la taille de police Augmenter la taille de police
  • Imprimer
  • E-mail



La bouteille non assurée a glissé des mains du malchanceux homme d'affaires britannique (Capture d'écran du site London Evening Standard)

Eco Digest (2) du mercredi 25 juillet 2012 – Un businessman anglais a cassé accidentellement une bouteille à… 64000 euros. « En rentrant au London's Playboy Club, cet homme d'affaires britannique voulait simplement se payer un cocktail à 5000 livres le verre, à base d'une exquise boisson française, un vieux cognac Clos du Griffier de 1788 », rapporte Le Figaro.

« La bouteille, d'une valeur de 64 000 euros, avait été vendue pour 30 500 euros au bar londonien lors d'une enchère organisée à Paris en 2009, par la Tour d'Argent », poursuit le quotidien. Un faux mouvement, et la bouteille, non assurée, a fini brisée en mille morceaux. Ironie du sort, le fameux nectar devait composer l’un des cocktails concourant pour le titre du « cocktail le plus cher du monde » du livre Guinness des records. Le patron du bar londonien a depuis pardonné la coûteuse maladresse à l’homme d’affaires, un client régulier.

 

- L'évasion fiscale représente 50 à 60 milliards d'euros chaque année en France, selon la commission d'enquête sénatoriale sur l'évasion des capitaux. Une somme qui « représente, au moins, le montant du remboursement des intérêts de la dette française chaque année », a remarqué le sénateur PS, Yannick Vaugrenard, membre de la commission présidée par le sénateur UMP, Philippe Dominati. Une cinquantaine de propositions ont été émises dont la création d’un « Haut-commissariat à la protection des intérêts financiers publics », un dispositif placé sous l'autorité du Premier ministre et doté d'un « outil statistique » efficace.

 

- La Ligue de football professionnel a signé avec YouTube un accord de quatre ans pour diffuser les meilleurs moments des matchs de football de la Ligue 1 dans le monde entier, ont révélé mardi Les Echos. Il y a quelques semaines, un premier accord était conclu par la plate-forme de vidéos de Google, Dailymotion et Lequipe.fr sur la création d'un magazine pour la France seulement. La Ligue espère accroître la visibilité du championnat national à l'étranger.


Ecoquick

Prev Next

Le salaire moyen des fonctionnaires a diminué de 0,8 % en 20…

A l’heure où Manuel Valls semble vouloir mettre l’Etat au régime, ce sont du moins des paroles pour l’instant, il en est qui connaissen... Lire la suite

Des salariés de PSA reversent leurs primes de 40 centimes au…

Insolite ! Des salariés de l’usine PSA de Valenciennes ont décidé de reverser leurs primes de participation aux Restos du Coeur, les ju... Lire la suite

Internet : réparer la faille Heartbleed pourrait ralentir la…

La faille est de taille, la réparation également. D’après des experts américains interrogés sur Heartbleed, réparer cette faille de séc... Lire la suite

S'inscrire à la newsletter

   
Economie Matin
CAC40 4,379.75 ▲34.40 (0.79%)
DowJones 16,355.75 ▲93.19 (0.57%)
Nikkei $14,417.68 ▲420.87 (3.01%)
INDEXEURO:PX1

CAC40

Company ID [INDEXEURO:PX1] Last trade:4,379.75 Trade time:3:52PM GMT+2 Value change:▲34.40 (0.79%)
INDEXDJX:.DJI

DowJones

Company ID [INDEXDJX:.DJI] Last trade:16,355.75 Trade time:10:07AM EDT Value change:▲93.19 (0.57%)
INDEXNIKKEI:NI225

Nikkei

Company ID [INDEXNIKKEI:NI225] Last trade:$14,417.68 Trade time:3:00PM GMT+9 Value change:▲420.87 (3.01%)

Les + lus

Smartphone et tablette

economie matin-300x520

A la Une

Manuel Valls : "Pas de remise en cause du Smic"

Manuel Valls : "Pas de remise en cause du Smic"

Une déclaration qui vient appuyer les remontrances de Najat Vallaud-Belkacem à Pierre Gattaz (lire ici), qui avait propo...