"Nous pouvons créer un million d'emplois en France en cinq ans"

Pierre Gattaz propose de faire passer le chômage sous la barre des 7 %
en 2020, mais à la condition que le gouvernement baisse les charges
qui pèsent sur les entreprises, le CICE étant un premier pas.

Mobilisation générale : c'est sans doute à la vue des derniers chiffres du chômage en France que le gouvernement est manifestement incapable de juguler que le président du Medef a décrété la mobilisation générale en faveur de l'emploi. Pierre Gattaz a écrit à tous les adhérents du MEDEF pour leur proposer de créer... un million d'emplois en cinq ans.

Gattaz : Créer un million d'emplois sous cinq ans

"Cette mobilisation s'adresse à tous les chefs d'entreprises français, petites moyennes et grandes, tous secteurs confondus, avec pour objectif de dire "nous pouvons créer un million d'emplois en France en cinq ans"". Mais le président du Medef pose ses conditions : la baisse des charges qui pésent sur les entreprises pour leur permettre d'être à nouveau compétitives. Pour Pierre Gattaz, cela signifie baisser le coût du travail et de la fiscalité" mais aussi des dépenses publiques, un effort  "de 100 milliards d'euros sur cinq ans (...) sans faire la Révolution française". 

  

Concernant les dépenses publiques, Pierre Gattaz affirme qu'il "faut aller beaucoup plus vite, beaucoup plus fort, beaucoup plus loin, il y a seulement aujourd'hui, une baisse de la hausse". 

Restaurer la compétitivité des entreprises

Lors de sa prise de fonction à la tête du Medef, Pierre Gattaz avait présenté son projet, "France 2020", délai correspondant au deux mandats qu'il peut espérer faire successivement à la tête du mouvement patronal. Dans ce projet, le président du Medef s'est fixé pour objectif de ramener le taux de chômage sous la barre des 7 % contre bientôt 12 actuellement. 


A découvrir

Jean-Baptiste Giraud

Jean-Baptiste Giraud est le fondateur et directeur de la rédaction d'Economie Matin. Il est également intervieweur économique sur RTL dans RTL Grand Soir (en semaine, 22h17) depuis 2016.

Jean-Baptiste Giraud a commencé sa carrière comme journaliste reporter à Radio France, puis a passé neuf ans à BFM comme reporter, matinalier, chroniqueur et intervieweur. En parallèle, il était également journaliste pour TF1, où il réalisait des reportages et des programmes courts diffusés en prime-time. 

En 2004, il fonde Economie Matin, qui devient le premier hebdomadaire économique français. Celui-ci atteint une diffusion de 600.000 exemplaires (OJD) en juin 2006. Un fonds economique espagnol prendra le contrôle de l'hebdomadaire en 2007.

Après avoir créé dans la foulée plusieurs entreprises (Versailles Events, Versailles+Les Editions Digitales), Jean-Baptiste Giraud a participé en 2010/2011 au lancement du pure player Atlantico, dont il est resté rédacteur en chef pendant un an.

En 2012, soliicité par un investisseur pour créer un pure-player économique,  il décide de relancer EconomieMatin sur Internet  avec les investisseurs historiques du premier tour de Economie Matin, version papier. 

Il a également été éditorialiste économique sur SUD RADIO de 2016 à 2018.

 

Jean-Baptiste Giraud est également l'auteur de nombreux ouvrages, dont notamment "Combien ça coute, combien ça rapporte" (Eyrolles), "Les grands esprits ont toujours tort", "Pourquoi les rayures ont-elles des zèbres", "Pourquoi les bois ont-ils des cerfs", "Histoires bêtes" (Editions du Moment) ainsi que "le Guide des bécébranchés" (L'Archipel).