Glaces et sorbets : Foodwatch dénonce des « arnaques sur l'étiquette »

1 %
Un sorbet peut contenir moins de 1% de lait.

Les glaces et sorbets, pas si transparents que ça ! Tous les fabricants ne sont pas fidèles à leurs propres allégations quant à la composition de leurs produits, dénonce l’ONG Foodwatch, qui épingle quatre références en particulier.

Ben&Jerry’s : attention aux diphosphates

Saison estivale oblige, après l’huile de palme, ce sont les glaces et sorbets qui sont dans le viseur de l’ONG Foodwatch, qui épingle plusieurs produits de marque, dont les fabricants ne sont manifestement pas tout à fait honnêtes vis-à-vis des consommateurs. Parmi ces produits, il y a tout d’abord les glaces Ben&Jerry’s.

Sur son site, la marque communique beaucoup sur ses ingrédients issus du commerce équitable et s’insurge contre « l’utilisation de produits chimiques toxiques et autres méthodes, qui ne sont pas durables ». Cela, alors même que la glace Ben&Jerry’s Vanilla Pecan Blondie contient des diphosphates (E450), un additif alimentaire que l’Autorité européenne de sécurité des aliments (EFSA) pointait du doigt dès 2013 en raison des risques cardiovasculaires qu’il enduit en cas de surconsommation. En juin 2019, l’EFSA elle a d’ailleurs durci la dose journalière acceptable de phosphate dans notre alimentation, en soulignant qu’il y avait un risque de dépassement de cette limite pour les adolescents et les enfants, rappelle Foodwatch.

Carte d’or et Pirulo Happy, pas pour les personnes allergiques et intolérantes au lactose !

Autre produit dans le viseur de cette ONG : la glace Pirulo Happy de Nestlé. Elle contient le colorant E120 à base de cochenilles broyées, réputé avoir un fort potentiel allergène. L’EFSA recommande d’en éviter le plus possible la consommation. Et cela, alors même les emballages des glaces Pirulo Happy arborent, de manière très visible, la mention « Quality for kids »…

Enfin, le sorbet Carte d’or Citron, censé ne pas contenir de lait comme tous les sorbets, en contient quand même. Selon Foodwatch, il s’agit d’une tromperie de nature à porter préjudice aux personnes intolérantes au lactose ou ayant des régimes spéciaux.


A découvrir