Top 10 des villes les plus rentables pour investir dans l'immobilier neuf

52 %
52% des futurs acheteurs d'un logement neuf sont des primo-accédants

Même si la plupart des investisseurs locatifs lui préfèrent le marché de l'ancien (77% vs 6% selon l'Observatoire du Moral Immobilier - SeLoger), le marché du neuf offre souvent de meilleures prestations pour la qualité de vie et les économies d’énergie dont les locataires pourront profiter. Mais que peut-on espérer en terme de rentabilité et quelles sont les villes de France qui se démarquent ?

Pas loin de 7 % de rentabilité nette à Rennes

Il ressort de l’étude que nous avons réalisée auprès des 40 plus grandes villes de France que c’est en ciblant l’immobilier neuf rennais qu’un investisseur pourra espérer profiter de la meilleure rentabilité. Jugez plutôt, en investissant dans le chef-lieu du département de l’Ille-et-Vilaine, le rendement locatif net (déduction faite des frais liés à l’entretien et à la fiscalité du logement) atteint les 6,8 %. Toutes choses étant égales, par ailleurs, il est à noter que la rentabilité nette est plus importante dans l’ancien rennais, avec un taux de 8,2 %. Cet écart s’explique en partie par le fait que le prix au mètre carré tend à être plus élevé dans le neuf que dans l’ancien. Pour autant, à la revente d’un bien immobilier neuf, la plus-value sera généralement plus confortable que dans l’ancien, aucuns travaux n’ayant - le plus souvent - dû  être réalisés suite à l’achat.

La rentabilité mancelle, angevine et brestoise tutoie les sommets

Au classement des 10 villes de plus de 100 000 habitants où faire l’acquisition d’un bien immobilier neuf en vue de le louer offre la plus forte rentabilité nette, les médailles d’argent et de bronze sont décernées respectivement au Mans (5,5 % de rentabilité locative nette) et à Angers (4,9 % de rentabilité nette). Il est d’ailleurs intéressant de constater que, s’agissant de l’immobilier locatif neuf comme de l’immobilier locatif ancien, le peloton de tête est identique, exception faite des taux de rendement, lesquels sont plus élevés dans l’ancien (avec 7,1 % de rentabilité au Mans et 6,2 % à Angers). En quatrième position, c’est la Cité du Ponant que l’on retrouve. En effet, investir dans un logement neuf à Brest permet de profiter de 4,1 % de rentabilité locative nette (vs 6,1 % dans l’ancien).

Plus de 3 % de rentabilité à Villeurbanne, Caen et Besançon

Selon les données que nous avons agrégées, les rendements les plus performants peuvent être obtenus en investissant dans l’immobilier locatif neuf à Villeurbanne (3,5 % de rentabilité nette), à Caen, à Strasbourg et à Mulhouse (3,4 % de rentabilité nette dans ces trois villes), à Besançon (3,3 % de rentabilité), à Amiens, à Tours ou encore à Montpellier (3,2 % de rentabilité nette), à Reims (2,9 % de rendement) et à Lille (2,8 % de rendement locatif net).

À ce stade de notre classement, il est toutefois important de rappeler qu’en termes d’investissement locatif, un gros rendement implique nécessairement des risques élevés. À l’inverse, un placement sûr ne dégagera le plus souvent qu’une faible rentabilité. Enfin, au-delà du rendement dont il permet de profiter, un investissement réussi se doit d’ être « sur mesure », adapté à vos projets (vous bâtir un patrimoine, toucher des revenus complémentaires, préparer votre retraite, réduire la pression fiscale, etc.) et de tenir compte de votre situation (personnelle, patrimoniale, financière, etc.). Enfin, sachez qu’un bien trop excentré se louera moins bien qu’un autre bénéficiant d’un bon emplacement. Quant au prix d’achat du logement, veillez à ce qu’il soit cohérent avec la réalité du marché immobilier neuf local.


A découvrir