Saison sportive 2019-2020 : statu quo pour les bookmakers

Véritable économie à part entière, le marché des paris sportifs devrait encore pouvoir s’avérer lucratif pour l’exercice sportif 2019-2020. Et avant le début des plus grandes compétitions, l’avis des joueurs quant aux meilleurs sites ne semble pas avoir varié, malgré l’arrivée d’un petit nouveau dans le secteur.

En générant 3.9 millions d’euros sur l’année 2018, il est peu dire que le secteur des paris sportifs représente un véritable écosystème financier aujourd’hui sur le marché français. Avec plus de 2.7 millions de joueurs actifs au sein de l’Hexagone, la folie du pari en ligne ne cesse de gagner les foyers ces derniers mois, que l’on parle des courses hippiques bien sûr, mais aussi et surtout des paris sportifs sur le football, tennis et autres basket ou encore rugby.

Une forte concurrence chez les bookmakers

Dans cette quête de sensations fortes, et du jackpot évidemment, les parieurs ont notamment le choix depuis plusieurs années entre une quinzaine de sites de paris différents, tous plus imaginatifs les uns que les autres afin de se démarquer de la concurrence. Bonus de bienvenue par ici, option de jeu intéressante par là, ou encore promotions diverses et variées…rien ne semble trop beau pour grimper dans le classement des 10 meilleurs bookmakers établi par Sportytrader. Un classement qui ne bouge toutefois finalement pas beaucoup ces derniers jours, alors que la Ligue 1 et les autres championnats européens feront prochainement leurs rentrées.

Un classement peu changeant

Si l’on se rend sur le site de référence Sportytrader.com, comme chez un autre d’ailleurs, on constate effectivement que ce sont toujours les mêmes bookmakers qui se placent le plus haut dans le cœur des parieurs. De Zebet à l’éternel ParionsSport en Ligne, en passant par l’excellent Winamax ou encore le mythique Bwin, les cadors sont bien présents en cet été 2019, et pourraient bien continuer d’acquérir de nouveaux parieurs lors de ce deuxième semestre de l’année. Même Vbet, nouveau bookmaker arrivé récemment sur le marché, ne semble pas faire le poids. C’est dire

Objectif stabilité

Si l’on constate donc une certaine stabilité dans ce classement des meilleurs sites pour parier, l’engouement des français n’y est d’ailleurs pas étranger, ces derniers misant toujours plus depuis la Coupe du Monde 2018 en Russie. Il n’y a d’ailleurs qu’à se rendre sur le site de l’ARJEL pour s’en rendre compte : depuis l’ouverture du marché en 2010, le premier trimestre de 2019 aura été le plus productif en termes de mises, avec près de 1.28M€ dépensés par les joueurs français. Autant dire que l’objectif à l’année reste clair, à savoir faire au moins aussi bien que lors du dernier exercice, pourtant marqué du plus grand tournoi de la planète. Et au vu de la dynamique constatée, tous les rêves sont permis.


A découvrir