Les marchés, entre mid-term et inflation

Les marchés gardent espoir et continuent de progresser, en parfaite décorrélation avec la situation économique et les informations fondamentales récentes. Le Dow Jones 30 est maintenant revenu à environ 10% de son plus haut historique, en retraçant 50% de la baisse observée depuis plus de 10 mois, en 15 jours.

Vincentboy
Par Vincent Boy Modifié le 29 novembre 2022 à 9h21
Marches Analyse Usa Elections Bitcoin
0,75%La FED pourrait augmenter à nouveau de 0,75% ses taux en décembre 2022.

Le marché a d’abord rebondi sur des niveaux techniques importants, puis, a été soutenu par des mécanismes de protections de positions de vente à découvert, qui ne font qu’accentuer le rebond technique haussier, malgré la forte proportion d’acteurs positionnés à la baisse.

Par ailleurs, le timing est plutôt favorable à un rebond. En effet, statistiquement, les semaines précédant les élections de mi-mandat aux Etats-Unis, sont en général positives pour la performance des indices boursiers. Les élections ont lieu aujourd’hui, et, alors que les démocrates pourraient perdre le Sénat, les investisseurs devraient voir cela d’un bon œil.

Au-delà de ces facteurs plutôt positifs pour les marchés à court terme, la situation économique, géopolitique et financière ne s’améliore pas, au contraire.

En effet, alors que l’inflation, continue de se maintenir bien au-delà de l’objectif de la Fed aux Etats-Unis et continue d’accélérer en Europe, les politiques monétaires des banques centrales n’en restent que plus restrictives, notamment au sein de la première puissance mondiale.

Le président de la réserve fédérale s’est montré beaucoup moins accommodant qu’anticipé par les marchés la semaine dernière et a utilisé des phrases claires. « Les taux vont devoir être augmentés plus qu’anticipé précédemment » ; « il vaut mieux en faire trop que pas assez » ou encore « les discussions pour une réduction du rythme de hausse de taux commencera en décembre ». Cette dernière sous-entend que la prochaine hausse de taux pourrait atteindre une nouvelle fois 75 pdb en décembre.

Malgré tous ces messages hawkish, les marchés sont restés confiants et ont continué de progresser jusqu’ici.

D’autres risques continuent d’affluer, mais les marchés ne semblent pas vouloir capituler. En effet, la saison des résultats des entreprises a fait ressortir des performances et des perspectives décevantes, notamment de la part des plus importantes sociétés technologiques américaines. Par ailleurs de plus en plus de secteurs annoncent des licenciements massifs et cela pourrait se poursuivre dans les prochains mois.

Cette semaine, moins de résultats sont attendus, mais les investisseurs seront tournés vers les nombreux discours des banquiers centraux et en fin de semaine, par la publication des indices des prix à la consommation (IPC) aux Etats-Unis.

Ces derniers devraient montrer une réduction de la hausse de l’inflation aux US, mais les chiffres restent trop élevés et cela pourrait mener à la fin de ce rebond technique sur les marchés financiers.

Du côté des cryptomonnaies, le cours du Bitcoin pourrait voir la fin de cette tentative de rebond à court terme et le marché pourrait atteindre de nouveaux plus bas annuels dans les prochaines semaines. Par ailleurs, les deux principales plateformes de trading mondiales, Binance et FTX, semblent être en désaccord et cela pourrait conduire à des secousses supplémentaires sur les marchés.

En cas de poursuite de ces risques entre ces acteurs majeurs, des problèmes de liquidité pourraient à nouveau survenir dans le secteur et conduire à de fortes baisses, voir à la destruction d’actifs importants, comme nous l’avons constaté il y a quelques mois avec l’affaire Terra Luna.

Vincentboy

Vincent Boy est analyste marchés chez IG France.

Laisser un commentaire

* Champs requis