Obésité : Pour chaque kilo perdu, à Dubaï on donne un gramme d’or

Cropped Favicon Economi Matin.jpg
Par Rédaction Modifié le 20 février 2014 à 14h16

Le problème de l’obésité touche de plus en plus de pays riches et chaque gouvernement a son système pour inciter les gens à perdre du poids. En France, nous avons la campagne « Manger Bouger », les Etats-Unis ont Michelle Obama qui a fait de la lutte contre l’obésité son combat… à Dubaï, ils ont de l’or.

Et peut-être que l’or est la meilleure solution…

Les Emirats Arabes sont friands de junk food

Symbole de l’occident, même si celui-ci ne peut sans doute pas s’en vanter, la junk food est entrée dans les pays du Golfe en 1979 avec l’ouverture du premier fast-food à Abu Dhabi. Depuis les habitants du Golfe en sont fans.

Et les Français peuvent sans doute les comprendre : la France n’est autre que le deuxième marché de McDonald’s après les Etats-Unis et, récemment, une étude a démontré qu’un sandwich sur deux mangé dans l’hexagone est un hamburger.

Résultat des courses ? L’obésité fait rage en plein centre du désert. Et s’il n’est pas question de dire que les fast-foods et autres restaurants du type sont les seules raisons de l’augmentation de l’obésité dans le monde, on ne peut nier qu’ils y aient contribué.

Sédentarité et richesse finissent d’achever la population

Les fast-foods se sont développés en même temps que les pays du Golfe devenaient des puissances économiques incontournables, portés surtout par le pétrole. Une croissance fulgurante qui a permis à leurs habitants d’avoir l'un des revenus par personne les plus élevés du monde.

Mais qui a également multiplié la sédentarité et, de fait, l’obésité. Preuve s’il en faut de ce fléau : en 2013 le groupe hospitalier Noor Hospitals Group a réalisé 500 opérations chirurgicales de réduction drastique de l’obésité. Sur les cinq années précédentes, seules 250 opérations de ce type avaient été pratiquées. Pas par année, en tout.

Donner de l’or en échange des kilos perdus

Si les Pays du Golfe tentent de se calquer sur les modèles de lutte contre l’obésité occidentaux, ils font également preuve d’imagination. A côté des journées de promotion du sport et de la nourriture saine, ils payent les malades pour leurs efforts.

C’est ainsi qu’est née la campagne gouvernementale de Dubaï : « Your Weight in Gold », littéralement « Ton poids en or ». Le principe ? Très simple : pour chaque kilo perdu le pays donne un gramme d’or. De quoi faire se ruer les habitants vers les salles de sport (privées ou publiques qu’elles soient).

Car à près de 30 euros le gramme, il y a moyen de se faire plaisir (tout en retrouvant un corps sain…)

Laisser un commentaire

* Champs requis