Facebook rachète Oculus : les internautes crient à la trahison

Cropped Favicon Economi Matin.jpg
Par Rédaction Modifié le 26 mars 2014 à 9h33

Ce fut un choc pour toute la communauté internet et surtout la communauté des joueurs : Mark Zuckerberg a racheté la société Oculus spécialisée dans le développement de la réalité virtuelle pour la modique somme de 2 milliards de dollars. Internet a accueilli la nouvelle avec haine et les fondateurs sont désormais considérés des « traîtres ».

La suprématie de Facebook dérange

La puissance de Facebook semble sans limites ou presque : même pas deux semaines après avoir déboursé 19 milliards de dollars pour acquérir la messagerie WhatsApp, Mark Zuckerberg en remet une couche et prend possession de la société Oculus qui développe depuis sa fondation le « rift » qui devrait être un des premiers casques de réalité virtuelle.

Seul problème : Oculus et Facebook ne semblent pas avoir grand-chose en commun. Tant que Facebook rachète une messagerie, en tant que réseau social, cela semble logique. Mais pourquoi Facebook a-t-elle racheté une société qui développe un accessoire de jeu vidéo ? La question se pose ; et dérange.

Un projet sur kickstarter pour la réalité virtuelle, une trahison dans la vraie vie

Ce qui dérange la communauté internet dans cette affaire c’est surtout celle qui est désormais considérée comme une « trahison » de la part de l’équipe d’origine : l’appât du gain et de l’argent contre l’indépendance et le développement. Car avec 2 milliards de dollars dans les poches, les créateurs du projet sont devenus plus riches qu’ils ne pouvaient l’imaginer.

Le projet avait en effet été financé sur Kickstarter il y a près d’un an et demi. Pour le développement de ce qui devait être le futur du jeu vidéo, la société avait levé plus de 2,5 millions de dollars sur la plateforme de financement participatif. Personne, et surtout pas les personnes ayant aidé au financement, ne s’attendait à ce qu’elle se vende au plus offrant.

Les réactions sur internet sont claires : Oculus est mort sur l’autel du capitalisme

Dès l’annonce de ce rachat, que certains espèrent être une mauvaise blague du premier avril qui sera suivie d’un « Mais non on rigolait » la semaine prochaine, la communauté a tranché : en premier lieu le créateur du jeu vidéo à succès Minecraft, Markus Persson, qui a immédiatement annoncé l’annulation de son projet de développement d’une version spéciale pour Oculus. Sur Twitter il a écrit : « Nous étions en discussions pour porter une version de Minecraft sur Oculus. Je viens d’annuler ce projet. Facebook me fait peur ».

Les « backers », soit ceux qui ont participé à la levée de fonds en 2012, n’y vont pas de main morte non plus. Entre ceux qui annoncent annuler leur précommande, ceux qui crie à la trahison comme un certain Alexandre Moreno qui commente « Ceci n’a jamais fait partie du deal entre vous et la communauté Kickstarter, les gars » et ceux qui pré annoncent la mort du projet et de l’entreprise il y a un point commun : un sentiment de tristesse profonde.

Un rachat d'autant plus mal venu que Sony a présenté il y a quelques jours sont projet Morpheus de casque pour la réalité virtuelle et que le studio Valve a annoncé également avoir un projet du genre. Les soutiens d'Oculus qui se sentent trahis risquent bien de se tourner vers la concurrence...

Le petit mot de la fin

Il est intéressant de noter que les deux compagnies ont une vision totalement différente de leur accord. Si le blog d’Oculus parle d’un « partenariat » avec Facebook, l’entreprise de Mark Zuckerberg parle d’un véritable « rachat ».

Qui a raison ?

Laisser un commentaire

* Champs requis