Protection des données : Instagram condamné à payer une amende de 405 millions d’euros

Par Cédric Bonnefoy Modifié le 6 septembre 2022 à 14h08
Instagram Amende Europe Protection Donn%c3%a9es
405 millionsL'Europe inflige une amende de 405 millions d'euros à Instagram.

L’Union Européenne vient d’infliger une amende de 405 millions d’euros au réseau social Instagram. En cause : des manques concernant la protection des données des utilisateurs mineurs.

L’Europe tape du poing sur la table

La décision était redoutée par Instagram et sa maison mère Meta. L’Union Européenne annonce infliger une amende de 405 millions d’euros au réseau social. Elle lui reproche des manques concernant les données personnelles des mineurs. Le réseau social est reconnu coupable d’avoir permis à des jeunes utilisateurs de créer des comptes Instagram business. Conséquence : des adresses mail et des numéros de téléphone d’enfants étaient facilement accessibles.

Le montant de l’amende est le deuxième plus important infligé à un géant américain du secteur. L’Europe entend frapper fort car elle reproche à Instagram de ne pas respecter ses propres règles. À savoir qu’il faut avoir au moins 13 ans pour ouvrir un compte sur le réseau social.

Meta va faire appel

Au début de l’enquête, à la fin de l’année 2020, le régulateur européen avait de sérieux doutes sur la gestion de ces profils par Instagram. Très vite, il découvre que le réseau social permet trop facilement de passer d’un compte privé à business. Ce dernier suppose que l’adresse mail et le numéro de téléphone du compte soient publics. Par erreur ou sans l’accord de leurs parents, des jeunes ont donc vu leurs données fuitées avec tous les risques que cela peut comporter.

Dès l’annonce de cette forte amende, le groupe Meta annonce par la voix d’un de ses porte-paroles son intention de faire appel de la décision. L’entreprise estime que depuis le début de l’ouverture de l’enquête, il y a plus d’un an, des mesures ont été prises pour corriger le problème. Reste à voir si les arguments d’Instagram suffiront à lui éviter de passer à la caisse.

Cédric Bonnefoy est journaliste.

Aucun commentaire à «Protection des données : Instagram condamné à payer une amende de 405 millions d’euros»

Laisser un commentaire

* Champs requis