Le casse-tête Mediapro fait mal au foot français

Cropped Favicon Economi Matin.jpg
Par Partenaire Modifié le 25 décembre 2020 à 16h55
Mediapro Foot Francais
80%Téléfoot retransmet 80% des matches de Ligue 1 et Ligue 2.

Alors que les clubs subissent des manques à gagner énormes, la Ligue peine à trouver un nouveau diffuseur pour la seconde partie de championnat avec le départ de Mediapro.

Parce que le foot et la passion ne s'arrêtent pas, toutes les équipes restent mobilisées pour vous permettre de suivre les prochaines journées de @Ligue1UberEats et @Ligue2BKT jusqu'à minima le 23/12

Le programme du week-end sur #TelefootLaChaine ? pic.twitter.com/4ZMaxngzXY

— TELEFOOT LA CHAINE DU FOOT (@telefoot_chaine) December 12, 2020

Le dossier traîne depuis début septembre comme une bombe à retardement. Nouvel entrant arrivé de façon brutale dans l’horizon audiovisuel footballistique français, le diffuseur Mediapro n’a pas réussi à tenir ses promesses. Sa chaîne Téléfoot, qui retransmet 80% des matches de Ligue 1 et Ligue 2, n’est pas parvenue à attirer assez d’abonnés pour payer les 830 millions d’euros annuels promis à la Ligue (entre 2020 et 2024). La première sonnette d’alarme a été déclenchée lorsque Mediapro n’a pas réussi à régler son échéance de 172,3 millions d’euros du mois d’octobre. Rebelote en décembre, le groupe sino-espagnol n'est pas non plus parvenu à verser les 152,5 millions d’euros dus.

Les séries de gouttes d’eau ont fait déborder le vase à tel point que le 11 décembre, le diffuseur a annoncé à ses salariés l’arrêt de la chaîne Téléfoot. Cette officialisation fait suite à un accord enfin trouvé avec la Ligue de Football Professionnelle (LFP) : le groupe sino-espagnol rendra ses droits et règlera une simple indemnité de départ de 100 millions d’euros à la LFP.

Qui sauvera le championnat en 2021 ?

Depuis quelques mois, le football français est dans une impasse. Avec les stades vides, certains clubs ont du mal à s’en sortir. L’un des symboles a été le récent rachat du LOSC par un fonds d’investissement luxembourgeois venu répondre à l’endettement lillois. Mais dès janvier, le championnat de France n’aura donc, théoriquement, plus de diffuseur avec le départ de Téléfoot. Cette nouvelle intervient au pire moment, étant donné que cela faisait des années que la Ligue 1 n’avait pas été aussi intéressante.

? Dévoilées fin juin, les nouvelles identités visuelles de la saison 2020/2021 des championnats seront visibles dès ce week-end en télévision et dans les stades ???? !

? Retrouvez les nouveaux génériques de la @Ligue1UberEats et de la @Ligue2BKT ?? ? https://t.co/ozTUcUYfG0 pic.twitter.com/2NnyE2W2rl

— Ligue de Football Professionnel (@LFPfr) August 20, 2020

A la veille de la 16e journée, le top 4 ne se tient qu’entre 5 points, et pour la première fois depuis 2016, le PSG pourrait ne pas finir en tête du classement avant la trêve hivernale. La dernière fois que cela est arrivé, Monaco a raflé le titre devant le club de la capitale, à la surprise de tout le monde. Même du côté des bookmakers les prédictions sont serrées. Les sites de paris sportifs évaluent à 15 la cote de Marseille ou de Lille de remporter le trophée, et les Lyonnais sont cotés à 9.5, derrière les favoris parisiens (selon les chiffres du 18 décembre). Dans ce contexte où rien n’est joué d’avance pour la première fois depuis longtemps, la Ligue 1 a plus que jamais besoin d’un diffuseur pour garder ses spectateurs en haleine.

Diffuseur historique, Canal + pourrait voler au secours du football français, mais pas au niveau financier espéré par la LFP. Le groupe pourrait proposer une offre avoisinant les 700 millions d’euros par an pour la Ligue 1, incluant les bonus liés à l’augmentation de ses abonnés (c’est-à-dire une somme fixe de 600 millions d’euros). Cela s’éloigne grandement des 1,153 milliards d’euros annuels qui étaient prévus au départ. Toutefois, cette bouée de sauvetage aurait le mérite d’empêcher plusieurs clubs endéttés de définitivement couler et subir une relégation forcée.

En attendant, Téléfoot poursuivra les retransmissions jusqu’au 31 janvier 2021 au moins, en attendant que la Ligue trouve une solution de rechange. Pas de panique donc pour les fans, qui pourront vivre le suspens jusqu’au bout sur leurs écrans.