Les marquee players ? Un pari gagnant lors du mercato hivernal

Cropped Favicon Economi Matin.jpg
Par Mathieu Sauvajot Publié le 22 février 2022 à 15h54
Ballon%20foot
135 MILLIONS €Coutinho avait été transféré en 2018 vers BArcelone pour 135 millions d'euros.

Si bon nombre de supporters de football attendent chaque année le mercato estival avec impatience, son équivalent hivernal ne fait que rarement l’unanimité. Après tout, les grands transferts n’ont presque jamais lieu en janvier, exception faite des joueurs en provenance d’Amérique du sud. Les championnats sont déjà bien engagé, les matchs éliminatoires des grandes compétitions européennes sont sur le point de débuter, il est donc impensable de bouleverser son effectif.

Les grands clubs en profitent parfois pour dégraisser (comprenez réduire leur masse salariale), et tentent de se renforcer à moindres frais en proposant aux clubs les plus modestes des offres qu’ils ne peuvent refuser.

Pourtant, cette année, les grands gagnants sont précisément des clubs habitués à la seconde moitié du classement, à commencer par le Stade Brestois, qui est parvenu à se renforcer sportivement tout en s’envolant médiatiquement parlant, grâce au recrutement d’un international algérien.

La fin du mercato s’annonçait pourtant peu glorieuse, avec le départ de Romain Faivre contre la somme de 18 millions d'euros, mais c’était sans compter sur l’arrivée de Youcef Belaïli, en provenance du Qatar SC.

En seulement quelques jours, le nombre de followers dont disposait le Stade Brestois sur les réseaux sociaux a connu une hausse globale de +382,01%, dont +585,61% sur Facebook uniquement grâce à l’impact médiatique de l’international algérien, permettant ainsi au SB29 de se hisser à la 10ème place des clubs de Ligue 1 les plus suivis, juste derrière Nantes et Nice.

L’explication ? Au-delà de son nouveau statut de marquee player (terme employé pour les sportifs disposant d’une grande importance médiatique), le timing et les circonstances étaient parfaits. Très bon lors de la Coupe arabe remportée en décembre 2021, mais malheureux lors de la CAN après avoir été éliminé au premier tour, son transfert a donné aux supporters des fennecs l’opportunité de le soutenir différemment : à travers son nouveau club, et le résultat est pour le moins exceptionnel.

L’autre prouesse du mercato hivernal se situe outre-Manche. Si Newcastle était au centre de toutes les attentions suite à son rachat par l’Arabie Saoudite, les Magpies n’ont pourtant pas impressionné malgré les 109 millions d'euros dépensés. Pire encore, le club d’Aston Villa leurs a volé la vedette.

Les Villans ont connu la meilleure progression de Premier League en janvier, à savoir +7,81% de followers. Certes, cela parait peu par rapport à Brest, mais précisons qu’ils disposent d’une communauté de 7,6M d’abonnés (contre 1,6M pour les bretons) et évoluent au sein d’un championnat réputé comme étant le plus compétitif au monde.

L’explication a encore une fois un nom : Coutinho, ancienne gloire de Liverpool avant d’être transféré à Barcelone contre la somme de 135 millions d'euros (un record pour le club catalan) en 2018 afin de combler le départ d’un certain Neymar Jr. Arrivé en Angleterre sous forme de prêt, le brésilien est bien entendu lui aussi venu avec ses followers, soulignant ainsi à son tour l’importance pour les équipes les plus modestes de parvenir à attirer dans leurs rangs ces fameux marquee players.

Cropped Favicon Economi Matin.jpg

Titulaire d’un Master de la Sorbonne, spécialisé dans les questions relatives à l’Amérique latine, Mathieu Sauvajot a d’abord rédigé des articles traitant de la géopolitique et de l’économie de ce continent, avant de se tourner vers le domaine du sport. Désormais, il est rédacteur auprès de Paris United ainsi que de l’Observatoire du Sport Business. 

Laisser un commentaire

* Champs requis