Aide au Logement : l’Assemblée vote la fin du gel des APL

Par Anton Kunin Modifié le 23 juin 2014 à 13h52

Les APL vont bien être revalorisées courant 2014. Un amendement a été adopté en ce sens lors du vote du projet de loi de finances rectificative à l'Assemblée Nationale.

Le coût de la suppression annoncée du gel de valorisation de ces allocations représentera 130 millions d'euros sur l'année 2014. La mesure a été adoptée suite à l'amendement déposé par les écologistes. La revalorisation prendra effet au 1er octobre 2014.

L'exonération de la taxe d'habitation pour la résidence principale a également été votée, ainsi qu'une exonération de la redevance audiovisuelle pour les contribuables modestes âgés de plus de 60 ans ou veufs quel que soit leur âge. Ces deux mesures auront un coût de 45 millions d'euros pour le budget.

Si les allocations personnelles de logement sont généralement perçues par des locataires, il reste peu connu le fait que l'on puisse percevoir des APL et aides au logement en étant propriétaire. « Le Prêt Conventionné et Le Prêt à l'Accession Sociale ouvrent les droits à l'APL pour l'achat immobilier. Et lors de la souscription d'un prêt, l'emprunteur peut bénéficier de l'allocation logement, quel que soit le type de prêt. Evidemment ces aides sont délivrées sous conditions de ressources pour les foyers les plus modestes », commente Ulrich Maurel, fondateur d'Immoprêt.