Plan covoiturage : une aide de 100 euros pour inciter les conducteurs à sauter le pas

Le gouvernement présente aujourd’hui son plan covoiturage. L’objectif est simple : inciter les collectivités et les conducteurs à s’y mettre de façon très sérieuse. Pour booster la pratique, il mise sur une aide de 100 euros.

Par Cédric Bonnefoy Modifié le 13 décembre 2022 à 20h37
covoiturage-plan-aide-gouvernement-automobiliste
3 millionsLe gouvernement mise sur 3 millions de trajets de covoiturage quotidien à l’horizon 2027. ©Pexels

Un bonus de 100 euros pour les nouveaux adeptes du covoiturage

Le gouvernement entend accélérer sur le dossier du covoiturage. Il présente un plan pour démocratiser la pratique. Diverses mesures sont prévues. Pour les automobilistes, la principale consiste en une aide de 100 euros versée en plusieurs fois. Ainsi, dès le 1er janvier, après chaque inscription sur une plateforme de covoiturage l’utilisateur recevra une première aide de 25 euros après le premier trajet. Dans un second temps, au bout de 10 trajets, vous recevrez le reste de la somme. Cette aide correspond à une semaine complète d’aller-retour domicile-travail en covoiturage. Le gouvernement espère convaincre de nouveaux adeptes surtout sur les trajets de petites distances.

En revanche, attention, vous ne recevrez pas le montant de l’aide directement sur votre compte en banque. Les plateformes sont libres d’affiner les modalités. En clair : une carte d’achat pour de futurs trajets plutôt qu’un virement. Aucune d’entre elles n’ont encore communiqué sur la façon dont l’utilisateur touchera cette aide gouvernementale. Pour les automobilistes déjà adeptes du covoiturage sur des longues distances, vous pourrez quand même bénéficier de cette aide. Il faudra justifier votre inscription sur une plateforme spécialisée dans les trajets du quotidien. Attention, des contrôles seront effectués pour éviter les fraudes.

Les collectivités invitées à accélérer sur le dossier

Autre volet du plan : des incitations pour les collectivités locales. Elles aussi doivent accélérer sur le dossier. Notamment via la construction d’aire de covoiturage dans des secteurs stratégiques pour une majorité d’automobiliste. Pour faire simple : pour un euro déboursé par la collectivité, l’État rajoute de sa poche la même chose. Objectif affiché : multiplier les projets.

Par ailleurs, une autre enveloppe est prévue pour la réalisation d’études ou de travaux. Avec ce plan, le gouvernement espère passer de 900.000 trajets de covoiturage par jour actuellement à 3 millions en 2027. La transition écologique passe aussi par là.

Cédric Bonnefoy est journaliste.

Aucun commentaire à «Plan covoiturage : une aide de 100 euros pour inciter les conducteurs à sauter le pas»

Laisser un commentaire

* Champs requis