Marché : Euphorie et désillusion

Depuis plusieurs mois, nous mettions en avant la forte corrélation entre le marché traditionnel, notamment les indices américains et le marché des cryptomonnaies. Depuis une semaine, la relation n’est plus la même et pendant que le marché des crypto chute lourdement, le marché traditionnel, lui, s’envole.

Vincentboy
Par Vincent Boy Modifié le 21 novembre 2022 à 18h51
Marche Economie Bitcoin Ftx Indice Usa
16232 EUROSLe Bitcoin s'échangeait à 16.232 euros mardi 15 novembre 2022.

En revanche, il est fort probable que les indices suivent la tendance observée sur le bitcoin et les autres cryptomonnaies très prochainement. En effet, malgré la forte hausse des indices, les risques persistent et les investisseurs pourraient revenir à la réalité et oublier l’euphorie ambiante, qui a mené notamment, le Dow Jones, à moins de 9% de son plus haut historique.

Le Bitcoin a, lui, enfoncé son ancien plus haut historique, atteint lors du précédent bull market de 2017, à 20 000 dollars. Ce niveau était le support technique le plus important et surtout un niveau psychologique majeur pour les investisseurs. Sous les 20 000 dollars, il est fort probable que de nombreux acteurs, entrés sur le marché durant les deux dernières années, en sortent. En effet, tous les investisseurs entrés après novembre 2020, sont maintenant en perte sur leur position, sur le Bitcoin et la quasi-totalité des cryptomonnaies.

Par ailleurs, au-delà de l’analyse technique, la chute de l’un des plus importants brokers au monde, FTX, va effriter massivement la confiance dans le secteur. De plus, la régulation va se faire un plaisir de resserrer la réglementation et la surveillance et cela ne fera que promouvoir les MNBC (monnaies numériques de banques centrales) au détriment des cryptomonnaies décentralisées.

Concernant le marché à court terme, la chute de FTX va entraîner des faillites en cascade dans le secteur, mais également au sein de la finance traditionnelle et dans une multitude d’autres secteurs, qui avaient investi dans les cryptomonnaies ou avait un lien avec le secteur. A titre d’exemple, le fonds de pensions des enseignants canadiens avait investi 95 millions de CAD dans FTX.

La tendance devrait rester baissière sur le Bitcoin et l’objectif reste d’atteindre les 13000/14000 dollars, ce qui devrait permettre un fort rebond à court terme par la suite.

Au-delà du marché des cryptomonnaies, les indices mondiaux se portent à merveille, le Dow Jones effleure son plus haut historique, l’indice français CAC 40 à moins de 10% de son plus haut, l’indice de volatilité Vix, continue de chuter fortement et le dollar américain a cassé sa tendance haussière, sur fond de baisse des taux obligataires US.

Le fort rebond du marché, a démarré sur des résultats des sociétés technologiques américaines en forte baisse, d’une inflation qui poursuivait sa hausse, puis d’un discours du président de la Fed bien moins accommodant qu’anticipé. On peut alors comprendre que lorsque l’inflation à enfin montré une baisse la semaine dernière, les investisseurs ont tout acheté comme si tous les risques avaient disparu.

Or, le recul de l’inflation est surtout lié au secteur de la santé, le resserrement de la politique monétaire se poursuit, et même si le rythme des hausses de taux devrait se réduire, (ce qui est prévu depuis cet été et ne constitue en rien une nouvelle information), il n’est absolument pas question de faire une pause maintenant, selon les membres de la Fed.

Par ailleurs, les données économiques à travers le monde se détériorent davantage chaque mois. Les indices PMI en Europe et aux Etats-Unis, évoluent maintenant sous le seuil de contraction des 50, le marché immobilier aux Etats-Unis est au bord de l’explosion avec la baisse des prix et la hausse des taux.

Les annonces de licenciements commencent à pleuvoir aux Etats-Unis et devraient s’accentuer dans les prochains mois et les perspectives de résultats des entreprises sont de plus en plus négatives.

Au-delà de cette décorrélation entre information fondamentale et évolution des cours, certains événements seront surveillés cette semaine, à commencer par la rencontre entre Xi Jinping et Joe Biden au sommet du G20 à Bali ce lundi.

Nous serons également attentifs aux 12 interventions de membres de la Fed, aux 5 interventions de membres de la BCE et aux 2 discours de Christine Lagarde cette semaine.

Par ailleurs, de nombreuses statistiques seront surveillées toute la semaine et particulièrement mardi, où nous attendons la production industrielle, les ventes au détail et le taux de chômage en Chine. Nous regarderons aussi, les données sur l’emploi au Royaume-Uni, puis l’IPC en France et le PIB en zone euro, avant les prix à la production et un indice manufacturier aux Etats-Unis.

Vincentboy

Vincent Boy est analyste marchés chez IG France.

1 commentaire on «Marché : Euphorie et désillusion»

  • Monsieur,
    L’indice CAC 40, comme quantité d’autres indices, est un indice de structure mathématique, et non de réalité financière. Et pour cause, cet indice prenant les cours de fermeture de la Bourse (dont le seul enseignement était qu’il n’y avait plus d’acheteur ou vendeur à ce cours) comme référence pour tous les titres dans son estimation comptable, de facto, cet indice ne peut, professionnellement en aucun cas, être assimilé, toujours professionnellement, comme un indice financier. Il est vrai que commercialement cette réalité n’est pas mise en avant par les vendeurs de produits financiers vendeurs de « performances », contrairement aux professionnels. Deux courriers d’ex-présidents de l’Autorité des Marchés Financiers en ont attesté. Merci.

    Répondre
Laisser un commentaire

* Champs requis