Les vacances de février, un bon cru pour les transporteurs

Par Anton Kunin Modifié le 13 décembre 2022 à 20h39
Ryanair Annonce Baisse Prix Strategie Chute Petrole Billet Avion
10 %Chez Ryanair, le trafic de passagers a augmenté de 10 % par rapport à février 2016.

Bonne nouvelle pour les compagnies aériennes : les départs en vacances se sont fait plus nombreux en février 2017 par rapport à il y a un an. En revanche, des incertitudes planent sur l’été 2017 : les compagnies aériennes low-cost préparent des ajustements importants.

Les départs en vacances dopent Air France KLM

Air France KLM (hors Transavia) enregistre une hausse du nombre de passagers de 0,1 % par rapport à février 2016 : les compagnies Air France, KLM et HOP ! ont transporté 5,7 millions de personnes en février 2017. Le coefficient de remplissage de leurs avions d’établit à 85 %, soit 1,7 point de plus qu’il y a un an. Le nombre de décollages est en hausse de 1,4 %. En même temps, la capacité (le nombre de sièges disponibles multiplié par le nombre de kilomètres parcourus) affiche une légère baisse (-0,6 %).

Mais la plus grande joie pour le groupe vient du succès de sa filiale low-cost Transavia, déjà couronnée meilleure compagnie aérienne européenne à bas coûts : le nombre de passagers s’établit à 0,8 million, une hausse de 30,2 %. Le taux d’occupation surpasse même celui d’Air France KLM et s’élève à 87,9 %. Le nombre de décollages progresse de 25,3 %, tandis que la capacité est en hausse de 26 %. Et même si février 2016 comptait un jour de plus que février 2017, ces chiffres restent tout de même impressionnants.

Les compagnies low-cost, championnes de la croissance

Les transporteurs low-cost confirment leur statut de chouchous des vacanciers et affichent une dynamique encore plus vigoureuse. Ainsi, easyJet a transporté 5,3 millions de passagers en février 2016, soit une hausse de 8,2 % par rapport à février 2016. Le coefficient de remplissage s’établit à 92 %, soit une progression de 1,6 point par rapport à il y a un an.

Ryanair a, pour sa part, transporté 8,2 millions de vouyageurs sur le mois de février 2017, soit 10 % de plus qu’en février 2016. Le coefficient de remplissage se chiffre à 95 %, affichant une hausse de 2 points sur un an.

Ces chiffres positifs pour les transporteurs sont en partie dus au timing des vacances scolaires cette année : contrairement à 2016, où elles étaient à cheval entre février et mars, en 2017, les vacances ont commencé et ont fini en février, dopant les statistiques mensuelles.

Compagnies aériennes low-cost : moins de destinations à l’été 2017 ?

À l’été 2017, un grand chamboulement attend le secteur : d’après les données compilées par Anna.Aero, les cinq transporteurs low-cost pan-européens ne reconduiront pas un grand nombre de leurs destinations, tandis que d’autres destinations seront au contraire créées. Chez les uns, le nombre de destinations net augmentera, comme chez Ryanair et Wizz Air : le premier envisage d’abandonner 66 destinations pour en créer 259 nouvelles, le second en abandonnera 14 pour en créer 130. Une dynamique semblable s’opérera chez easyJet et Norwegian : le premier ne reconduira plus 14 destinations pour en rajouter 72 nouvelles, le second en délaissera 24 pour en rajouter 52. À l’inverse, l’espagnol Vueling lâchera du lest en abandonnant 68 destinations pour n’en créer que 22 nouvelles.

À l’été 2017, easyJet ne desservira plus la liaison Paris-Orly-Hambourg, victime de la concurrence de la part d’Air France et Eurowings. Le même sort attend les liaisons Lyon-Pisa et Toulouse-Pula. La ligne Paris-CDG-Naples, lancée en octobre 2013, ne sera pas reconduite non plus, victime de la concurrence de la part d’Air France, Transavia et Vueling. Toutefois, les Parisiens pourront toujours rejoindre Naples à bord d’easyJet depuis l’aéroport d’Orly. En tout, ce sont 200 destinations environ que les compagnies low-cost abandonneront, contre 500 nouvelles qui seront créées.

Aucun commentaire à «Les vacances de février, un bon cru pour les transporteurs»

Laisser un commentaire

* Champs requis