SNCF : avec inOui, bonjour le TGV Premium ?

Par Anton Kunin Modifié le 28 mai 2017 à 3h58
Sncf Tgv
75 %À l'horizon 2020, 75 % de l'offre TGV sera "inOui".

La SNCF s’apprête à opérer une refonte de son offre TGV. Vous connaissez déjà les trains super-économiques Ouigo, préparez-vous à découvrir les trains grand confort inOui. Dès 2020, ils devraient représenter 75 % de l’offre TGV.

La rénovation des trains coûtera 1,5 milliard d’euros à la SNCF

Bientôt, il n’y aura plus de TGV « normaux » en France : le client aura le choix entre le low-cost et le « Premium accessible ». Pour cette dernière offre, la SNCF promet des rames encore plus confortables et du Wi-Fi à bord tout au long du voyage. D’ici 2020, l’ensemble des TGV seront rénovés, et une partie du parc sera complétée par des rames neuves. Le personnel desservant ces trains sera « formé à la nouvelle relation client », annonce la SNCF. Le coût de cette opération lifting : 1,5 milliard d’euros, auxquel d’ajoutent 300 millions d’euros pour l’installation du Wi-Fi.

La première étape de cette montée en gamme est le lancement d’un TGV inOui entre Paris et Bordeaux, dès le 2 juillet 2017. Ce nouveau train sera officiellement présenté le lundi 29 mai 2017 en gare de Paris Montparnasse. D’ici fin 2018, 80 % des TGV « Premium » adopteront la marque inOui, avec de nouvelles destinations « inOui » comme Rennes, Marseille, Lille, Metz ou Nancy, toutes au départ de Paris. D’autres destinations suivront en 2019, inOui devant représenter 75 % de l’ensemble de l’offre TGV à l’horizon 2020.

La SNCF part à la conquête de nouveaux passagers et mise sur la fidélisation

À côté de cette offre grand confort, les TGV super-économiques Ouigo devraient également se développer. Leur part dans l’ensemble de l’offre TGV devrait passer de 5 % aujourd’hui à 25 % en 2020. Pour y parvenir, la SNCF lancera de nouvelles destinations Ouigo et augmentera le nombre de ces trains. Mais surtout, dès 2018 elle commencera à faire circuler des Ouigo au départ des gares en centre-ville, et non seulement des gares secondaires situées en grande banlieue, comme c’est le cas aujourd’hui.

Avec cette évolution de son offre, la SNCF vise 15 millions de nouveaux passagers grande vitesse d'ici 2020. L’échéance 2020 est stratégique pour la compagnie ferroviaire, car dès 2021, de nouveaux transporteurs pourront faire circuler leurs trains et faire concurrence à la SNCF. D’ici-là, l’entreprise espère montrer que « son offre est la meilleure », selon les dires que Guillaume Pépy, et fidéliser au maximum.

Aucun commentaire à «SNCF : avec inOui, bonjour le TGV Premium ?»

Laisser un commentaire

* Champs requis